Search
mercredi 20 septembre 2017
  • :
  • :

Mali-Malawi : l’enjeu de la qualification, ce samedi

Le sélectionneur national du Mali, Henry  KASPERCZAK, a animé, le mardi dernier, au centre sportif Ousmane TRAORE de Kabala, une conférence de presse sur la rencontre entre l’équipe nationale de football du Mali, les Aigles, et celle du Malawi, ce samedi. La confrontation s’inscrit au compte de l’avant derrière journée des éliminatoires CAN 2015.

Le sélectionneur national, pour l’occasion, était entouré de deux de ses joueurs, en occurrence, Fousseiny DIAWARA, et de Ousmane COULIBALY. Cette rencontre entre la presse sportive et le sélectionneur national traitait également le choix des joueurs convoqués pour les deux derrières journées, les préparatifs du match entre le Mali et le Malawi.

L’enjeu de ce match est la lutte pour la 2e place, puisque l’Algérie, premier du groupe, est déjà qualifiée.

Pour cette rencontre, Henry KASPERCZAK a convoqué 22 joueurs parmi lesquels, note-t-on, le retour de deux joueurs, après quelques matchs d’absence. Il s’agit de Cheick Tidiane DIABATE et de Soumaila DIAKITE.

Si l’absence du premier s’expliquait par des raisons de blessures, le second n’était pas retenu par manque de compétition, dans son club, a dit le conférencier.

En dépit de cet état de fait, avec la blessure du gardien de but SAMASSA, l’entraineur a décidé de faire appel à Soumaila DIAKITE pour son expérience.

«Soumaila DIAKITE n’est pas compétitif à 100% parce qu’il a toujours des difficultés à s’imposer dans son club. Mais pour son expérience, je le préfère dans le groupe. A ce stade de la compétition, l’équipe a besoin des joueurs qui ont de l’expérience», a soutenu le sélectionneur.

Saisissant l’occasion, il a tenu à revenir sur le match du Mali contre l’Ethiopie où la sélection nationale a concédé une défaite à domicile. Il a expliqué cette défaite par l’inefficacité de l’équipe doublée des erreurs individuelles sans compter des décisions de l’arbitrage qui n’étaient pas favorables aux Aigles du Mali.

A l’analyse, l’équation de qualification se complique un peu pour les Aigles du Mali. Mais, les joueurs doivent tirer toutes les leçons de leurs erreurs passées pour faire face aux deux rencontres à venir dont celle contre le Malawi, a souligné M. KASPERCZAK.

Car, il est persuadé : «Après la victoire, il faut toujours confirmer et après la défaite il faut toujours réagir rapidement pour oublier celle-ci. Ce qui est arrivé contre l’Ethiopie est un accident de travail», a-t-il déploré.

La rencontre du samedi, qui va opposer le Mali à Malawi, selon KASPERCZAK, sera un virage décisif pour les nôtres afin de poser les jalons d’une qualification. Ce faisant, le sélectionneur a indiqué qu’ils étaient en train de fournir des efforts supplémentaires, en plus de ceux du gouvernement, pour l’atteinte de cet objectif.

En effet, pour ce match, l’Etat a mis à la disposition de l’équipe nationale un vol spécial pour faciliter le déplacement afin d’éviter des péripéties du voyage. Le voyage est prévu aujourd’hui, selon la confirmation du sélectionneur.

«Nous allons au Malawi pour faire un bon résultat au moins faire un match nul. Sinon, une victoire nous ouvrira la porte de la qualification. Nous sommes considérés comme favoris. Donc, c’est à nous de se comporter à la hauteur de cette considération», a expliqué Henry KASPERCZAK qui est conscient par ailleurs de la combativité face à laquelle son équipe doit y répondre.

Sur le système de jeu, l’international polonais a dévoilé la probabilité de faire évoluer l’équipe avec 2 attaquants et des stratégies pour mieux équilibrer le plan défensif décrié lors de la derrière rencontre jouée à Bamako.

En plus du public, pour Fousseiny DIAWARA, ils partent au Malawi avec le désavantage du terrain synthétique.

«Dans nos clubs respectifs, on ne joue pas sur les terrains synthétiques. Cela pourrait être un handicap. Toutefois, ce n’est pas une excuse parce que nous allons donner le meilleur de nous-mêmes pour faire un bon résultat», a assuré Fousseiny DIAWARA, le capitaine par intérim.

C’est pourquoi, le sélectionneur a précisé que le plan de préparation de la sélection a prévu des séances d’entrainement sur le terrain synthétique du stade Mamadou KONATE et une autre à Malawi.

A noter que le match tant attendu pour le public sportif de nos deux pays est pour ce samedi, 15 novembre 2014, à 12h 30mn GMT.

Par Sikou BAH

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *