Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Malversations financières: Abba Niaré et ses coaccusés placés sous mandat de dépôt

Le maire Abba NIARÉ, son adjoint, Fodié TRAORÉ et deux autres responsables de la mairie de la commune II ont été placés sous mandat de dépôt, le mardi dernier, dans une affaire de malversations financières, nous affirment des sources de ladite collectivité.

Ces prévenus étaient convoqués le mardi dernier au pôle économique et financier du tribunal de la commune III pour des affaires de corruption et de détournement d’argent. Selon nos sources, après leur audition, le tribunal a été décidé de les placer sous mandat de dépôt. C’est la deuxième fois que ces responsables de collectivités soient mis sous mandat de dépôt. La première remonte au 26 novembre 2019. Ce jour, les co-accusés ont conduit à la Maison d’arrêt de Bamako où ils ont passé plusieurs mois dans la geôle.
Si les raisons de cette convocation sont tenues au secret, des sources parlent de malversations financières. Parce que la mairie de la commune II est épinglée par le rapport du Bureau du vérificateur général. Dans ce document d’enquête sur les exercices 2017 et du 1er semestre 2018, la mauvaise gestion de la municipalité fait cas d’une malversation financière de plus de 100 millions de FCFA.
Ledit rapport décèle contre la mairie de la CII, des faux recrutements, des comptabilités irrégulières ou inexistantes, des subventions et des dons dilapidés :
« L’utilisation non justifiée par le maire de la Commune II du don de l’ambassade de Chine d’un montant de 28 898 500 de FCFA dans l’exécution du projet de valorisation des ordures ménagères et gestion des déchets solides dont l’objectif visait à améliorer le cadre de vie de la population de la Commune II », révèle le Rapport du BVG sur la gestion financière de la mairie de la Commune II de Bamako.
De même, le maire NIARE est accusé de procéder au recrutement de 5 agents sans que la décision ne soit approuvée par le conseil communal au compte de la mairie. Également, le même Rapport du vérificateur général reproche à la comptabilité de la mairie de la Commune II le non-versement des recettes à l’État : « la mairie n’a pas versé les recettes de location de magasins qui s’élève à un montant de 10 359 050 FCFA », note le vérificateur général, qui a constaté que la mairie de la Commune II ne tient pas une comptabilité matière et n’a pas non plus de registres de demande de parcelles de terrains.
Indépendamment de cette affaire, le maire et son adjoint était accusé et poursuivi pour avoir vendu une parcelle appartenant un citoyen de leur commune.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *