Search
samedi 11 juillet 2020
  • :
  • :

Manif du 5 juin: IBK trahi par les siens

L’imam Mahmoud DICKO et ses alliés s’apprêtent à organiser une grande manifestation demain vendredi pour exiger la démission du Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA. Curieusement, les soutiens du Président IBK regroupés au sein de la Majorité présidentielle brillent par leur silence. Cette indifférence des soutiens du régime qui frôle la complicité avec les opposants au régime est synonyme d’une trahison qui ne dit pas son nom.

Ce n’est pas la première fois que le Président de la République est laissé à son triste sort face à des opposants qui ne lui font pas de cadeau. La majorité silencieuse n’a jamais su défendre le programme du président ni se dresser contre les attaques à son encontre. Un manque de soutien que le chef de l’Etat a reproché à ses collaborateurs à maintes reprises. Mais rien ne semble changer pour de bon.
Malgré l’annonce du grand rassemblement du vendredi pour demander la démission du président, c’est la passivité dans le camp présidentiel. Aucune réaction de la part du gouvernement et des dizaines de partis politiques qui se réclament de la majorité présidentielle. Le porte-parole du gouvernement, Yaya SANGARE, qui est prompt à produire des communiqués a complètement disparu. De même, le ministre des Affaires étrangères, Tiébilé DRAME, qui s’est auto proclamé comme le défenseur N°1 du régime IBK a préféré garder le silence.
Même sur les réseaux sociaux cette passivité des soutiens du régime est palpable. A part quelques jeunes activistes favorables au régime, aucune réaction de la part des grosses pointures.
Jusqu’à l’après-midi d’hier, au moment où nous mettions sous presse cet article, seuls le RPM et le Parti MPLUS RAMATA avaient réagi à travers un communiqué. Le MPM de Hadi NIANGADO, à la faveur d’une conférence de presse, a invité DICKO à sursoir à cette manifestation. Tous les autres partis et soutiens du régime sont restés silencieux.
Cette passivité des soutiens du régime prouve à suffisance qu’IBK est trahi par les siens à un moment où il a le plus besoin d’eux.
Selon des indiscrétions, des proches du régime dont des ministres en fonction ont déjà fait allégeance au camp DICKO. A en croire nos sources, certains ministres, ont non seulement cotisé pour l’organisation du rassemblement du 5 juin, mais aussi sont allés se confiés à l’Imam DICKO.
Certains ministres, affirment nos sources, ont déjà pris toutes les dispositions pour quitter Bamako avant le grand rassemblement annoncé pour exiger la démission du Président de la République.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *