Search
mardi 11 août 2020
  • :
  • :

Manif de demain du M5: le chérif plaidera pour un report

A la demande des femmes de la 6e législature, le Cherif de Nioro du Sahel Mohamed Ould Cheickné HAIDARA dit Bouyé s’engage à intercéder auprès du M5-RFP et de Mahmoud DICKO pour le report de la manifestation du vendredi.

Une forte délégation des femmes députés conduite par HAIDARA Aïchata CISSE dite Chato s’est rendue à Nioro du Sahel ce mercredi. La Mission a été reçue par le Chérif de Nioro du Sahel Mohamed Ould Cheiknè HAIDARA, à son domicile. Le leader religieux à cette occasion était entouré de certains de ses fils et fidèles.
Les échanges ont porté sur la situation politique du pays. Pendant plus d’une heure, ils ont abordé divers sujets, dont la manifestation du M5-RFP annoncée pour demain vendredi au Monument de l’indépendance de Bamako. Le même jour, des partisans du régime annoncent une contre-manifestation, selon la cheffe de la délégation.
Face au risque de confrontation, les femmes élues de la nation ont sollicité la médiation de Bouyé auprès des deux camps. « Nous venons solliciter votre médiation pour intercéder auprès du M5 et de Mahmoud DICKO afin qu’ils puissent surseoir à la marche du vendredi pour donner la chance à la médiation. Nous demandons du temps pour le règlement pacifique de la situation. Nous craignons des affrontements », a indiqué Chato. Pour elle, le pays traverse une situation délicate et il faut du temps pour résoudre certains problèmes.
A la sollicitation des députées, le Chérif de Nioro a répondu : « par respect pour la femme, je vais intercéder auprès du M5 et de Mahmoud DICKO, afin qu’ils puissent surseoir à la manifestation du 10 juillet. Toutefois, à condition que ceux qui envisagent aussi de faire de la contre-manifestation y renoncent».
Pour le Chérif de Nioro, ceux qui sont dans la logique de la contre-manifestation veulent envenimer la situation. « Il faut qu’ils (les initiateurs de la contre marche) nous laissent en paix parce qu’ils n’ont aucun motif pour ce faire », a indiqué le leader religieux. Il est aussi convaincu que la résolution de la situation dans le pays dépend plus du Président IBK.
Une nouvelle fois, il est revenu sur ses relations avec l’Imam Mahmoud DICKO. Contrairement à certaines rumeurs, il a affirmé être en bons termes avec DICKO. Toutefois, sa position par rapport à la mobilisation en cours contre le régime est neutre. « Je ne suis ni pour ni contre, mais ceux qui marchent ont des raisons valables de sortir », a précisé Bouyé.
Malgré cette position, il s’est permis d’adresser une lettre au Président de la République, à travers le Premier ministre Boubou CISSE. Celle-ci contient ses propositions. Dans sa correspondance, le Chérif rapporte qu’il a demandé le départ de la présidente de la Cour constitutionnelle, la tenue des partielles, l’éloignement de Karim KEITA de la gestion des affaires publiques.
Par ailleurs, il est favorable à la formation d’un gouvernement d’union nationale. A ce jour, il n’y a aucune réponse du Président sur ces propositions, a déploré Bouyé.
« Nous n’accepterons pas que le pays sombre à cause de ces oppositions. Il est nécessaire que chacun se ressaisisse et accepte des compromis. Et à défaut d’un consensus entre les parties, ce normal que l’armée prenne le pouvoir jusqu’à la stabilisation de la situation », a préconisé le vieux.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *