Search
samedi 25 mai 2019
  • :
  • :

Manuel scolaire controversé: le gouvernement suspend le projet

Alors que le président du Haut conseil islamique, Mahmoud Dicko, avait lancé sur les réseaux sociaux, son avis d’appel de meeting au Palais de la Culture pour ce dimanche, sur l’affaire du ‘’manuel scolaire’’ controversé, le PM a rencontré, hier mercredi dans l’après-midi, les leaders religieux, à la Primature, sur la question diversement appréciée par les Maliens. A l’issue de la rencontre, le gouvernement a décidé de suspendre à l’élaboration du projet en attend un consens entre les acteurs.

L’affaire du manuel scolaire sur ‘’l’éducation de la sexualité complète’’ était, hier mercredi, le sujet principal d’une rencontre entre le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maiga, et les leaders religieux de notre pays. L’absence du Guide Ansar-Dine, Chérif Ousmane Madani Haïdara, et de Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique (à l’origine de la polémique sur les réseaux sociaux) n’a pas échappé à la vigilance de certains confrères qui n’ont pas manqué d’évoquer une possible exclusion de ces deux derniers à la rencontre par les autorités. Se sont-ils fait représenter ? En tout cas, à la Primature, l’on est formel : « Tous les leaders religieux des organisations musulmanes ont été invités, sans exclusive », nous a confié une source.

Selon le ministre porte-parole du gouvernement, au cours de cette rencontre, le PM a tenu à éclaircir les participants sur un certain nombre d’informations par rapport à ‘’l’éducation sexuelle complète’’.

« Il a tenu à informer que le gouvernement de la République du Mali n’entreprendra aucune action qui puisse porter atteinte aux valeurs islamiques, aux valeurs ancestrales de notre pays et aux valeurs que nous avons… un Etat et un pays religieux, un pays d’islam. Nous avons 90% de la population musulmane, un pays de chrétien, un pays de foi », a-t-il rapporté.

Par conséquent, a-t-il poursuivi, le gouvernement a décidé de ‘’suspendre les travaux sur l’éducation sexuelle complète’’.

Ensuite, le PM a instruit aux ministres de l’Education, des Affaires religieuses et du culte, de l’Emploi, de la jeunesse et de la construction citoyenne, avec les représentants de l’ensemble des leaders religieux de créer un cadre de concertation, a expliqué Amadou Koita. Le cadre, soutient-il, décidera si les travaux du Programme d’éducation sexuelle complète doivent continuer ou être abandonnés purement et simplement.

« Donc c’est pour rassurer l’opinion nationale et internationale que jamais, au grand jamais les autorités maliennes ne poseront aucune action qui puisse porter atteinte aux valeurs religieuses, qui puissent porter atteinte à nos us et coutumes ».

Pour rappel, malgré la nouvelle de la suspension des travaux sur le document à la demande du PM, en fin de semaine dernière, l’Imam Dicko avait appelé ‘’les musulman’’ à une rencontre sur la question, le dimanche prochain, afin ‘’d’informer l’opinion nationale de façon responsable et éviter la manipulation’’, indique certains de ses proches. Va-t-on vers une réédition de l’affaire du Code de la famille ?

En tout cas, les leaders religieux présents à la rencontre ont salué l’initiative du PM avant de lui rassurer de leur disponibilité à collaborer pour un projet respectueux de nos us et coutumes.

Par Sidi DAO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *