Search
mercredi 22 novembre 2017
  • :
  • :

Marché de détergents passé a l’INPS: la Légalité dans la prévention des risques socio-sanitaires

Si les écrits de la DGMP-DSP font foi en matière de passation de marché public au Mali, il n  y a pas de scandale à l’INPS. Car, le DG Bréhima Noumossa DIALLO a agi sur autorisation de la direction générale des marchés publics, pour passer par entente directe le marché de fourniture de produits de nettoyage, détergents et de désinfectants avec la Gros Pharma. Et, pour preuve!

Cité dans un article de presse relatif à la passation d’un marché d’entente directe avec la société Gros Pharma, le directeur général de l’INPS exhibe les preuves qui le blanchi.

Par lettre N°2940/DG-INPS-DPA, du 19 septembre 2014, le directeur général de l’INPS, Bréhima Noumossa DIALLO, a saisi le directeur général des marchés publics et des délégations de service public, pour autorisation de passer par entente directe un marché pour la fourniture de produits de nettoyage, détergents et de désinfectants pour le compte des structures sanitaires de l’INPS du District de Bamako et de l’intérieur.

Dans cette lettre, adressée au directeur général de la DGMP-DSP, le DG de l’INPS mentionnait:

‘’Demande d’autorisation de passer par entente directe un marché pour la fourniture de produits de nettoyage, détergents et de désinfectants pour le compte des structures sanitaires de l’INPS du District de Bamako et de l’intérieur.

Monsieur le directeur général,

Il est unanimement reconnu que la précarité des conditions d’hygiène est à l’origine de la plupart des infections nosocomiales, des maladies diarrhéiques et surtout du virus Ebola, dont l’épidémie sévit actuellement à nos frontières. Aussi, la direction générale de l’Institut national de prévoyance sociale, dans le cadre de sa mission de prévention des risques socio-sanitaires, et dans le souci de renverser la tendance, juge impérieux de doter en produits de  nettoyage, détergents et de désinfectants, ses Centres médicaux inter- entreprises (CMIE), Centres de protection maternelle et infantile (PMI), Centre dentaire infantile (CDI) et autres structures de paiement des prestations, aussi bien dans le périmètre du District de Bamako qu’à l’intérieur. Ces produits sont les suivants: Aniosgel 75ml, aniosgel 1 litre, aniosgel 5 litres. Il ressort de nos recherches que ces produits sont fabriqués par les laboratoires ANIOS, dont la Société GROS PHARMA assure la représentation exclusive au Mali. De ce fait, j’ai l’honneur de solliciter votre autorisation à titre exceptionnel, pour la passation d’un marché par entente directe pour l’acquisition de ces produits, avec la Société GROS PHARMA pour un montant de cent quatre-vingts dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix mille francs CFA hors taxes et un délai d’exécution immédiat.’’.

Dans sa réponse, le 25 septembre 2014, par lettre N°4086, le directeur général des marchés publics et des délégations de service public, Sidi Almoctar Oumar dit ceci:

‘’Après examen du dossier par mes services techniques, notamment les arguments liés au risque d’épidémie de virus Ebola, et surtout l’exclusivité détenue par la Société GROS PHARMA concernant les produits visés, j’ai l’honneur de vous informer que je marque mon accord pour la passation du marché par entente directe, ci-dessus cité en objet avec Gros Phrama, conformément aux dispositions de l’article 49 du Décret N°08-485/P-RM du 11 août 2008, modifié, portant procédures de passation, d’exécution et de règlement des marchés publics et des délégations de service public. Toutefois, un accent particulier doit être mis sur la compétitivité des prix. Veuillez ainsi procéder à leur négociation.’’.

A la suite de la réception du PV de négociation concernant le marché par entente directe, voici la réaction de la DGMP-DSP, à travers le directeur général adjoint, Youssouf DIARRA.

«Après examen du dossier par mes services techniques, j’ai l’honneur de vous informer que je ne formule pas d’objection sur le PV de négociation et sur le montant de 199 990 000 FCFA hors taxes concernant le marché cité en objet. Concernant la version corrigée du projet de marché, je vous informe que mes observations contenues dans la lettre ci-dessus citées étant prises en charge, je n’ai pas d’observation particulière à y formuler. En conséquence, vous voudrez bien l’introduire dans le circuit de signature après vérification de l’existence effective du crédit y afférent.».

Si les écrits de la DGMP-DSP font foi en matière de passation des marchés, le DG de l’INPS, Bréhima Noumossa DIALLO, est blanc comme neige. Car, le directeur général de la DGMP-DSP Sidi Almoctar Oumar et son adjoint Youssouf  DIARRA lui ont bel et bien donné leur quitus. Alors où est le scandale ?

Par Hamidou TOGO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *