Search
samedi 17 avril 2021
  • :
  • :

Marche de l’opposition: l’indécision des leaders

Après le report leur marcher le 23 avril dernier, les leaders des partis politiques de l’opposition étaient en conclave, mercredi dernier, au siège du parti FARE Anka wili, pour élaborer une nouvelle feuille de route. À l’issue de cette rencontre, les chefs des partis de l’opposition républicaine et démocratique ont décidé de se retrouver le 14 mai prochain pour fixer la date de la marche.

Les partis politiques de l’opposition dite républicaine ne semblent toujours pas renoncer à leur projet de marche pour dénoncer la gouvernance du président IBK. En conclave au siège du Parti FARE, avant-hier, les responsables de ces partis ont peaufiné une nouvelle plateforme revendicative à l’endroit du pouvoir. Ils ont décidé de se retrouver le 14 mai prochain. Mais avant, les secrétaires généraux des différents partis politiques ont été chargés de baliser le terrain dans les 6 communes du district. Aussi, il ressort que les sections régionales des partis de l’opposition ont exprimé leur désir de prendre part à cette marche de Bamako aux chefs de partis.
Initialement prévue pour le 23 avril passé, cette marche avait été ajournée par les responsables de l’opposition en raison de l’état de santé du président de la République. Depuis l’annonce de son hospitalisation dans un hôpital parisien, à travers un communiqué de la présidence, l’opposition a décidé de surseoir à sa marche. Car le social vient avant la politique dans notre pays, avaient-ils justifié.
Le président du parti PS-Yeleen Kura, Amadou KOITA, que nous avons pu joindre par téléphone à l’issue de la rencontre, nous a confié que les chefs de partis se sont donné rendez-vous, le 14 mai prochain, pour déterminer la date exacte de la marche, mais aussi son itinéraire.
En attendant, les secrétaires généraux ont été chargés par leurs chefs de partis de se retrouver pour se pencher sur le coût financier de la manifestation. Il s’agit aussi d’arrêter des dispositions pratiques pour la bonne réussite de l’événement.
Pour rappel, cette idée de marche avait été émise, le 13 avril dernier, par les partis politiques de l’opposition, au cours d’une conférence de presse, dans le but de dénoncer les dérives du régime caractérisées, selon elle, par : la mal gouvernance ; la mauvaise gestion de la crise du nord ; la corruption et l’installation des autorités intérimaires dans les régions du nord, etc.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *