Marche de l’opposition pour le retour d’ATT: l’ACS-ATT dénonce un marchandage politique

5

L’opposition malienne a marché, samedi dernier, dans la capitale. Parmi ses exigences figurait en bonne place le retour de l’ancien Président Amadou Toumani TOURE (ATT) qui vit un exil doré à Dakar, depuis le coup d’Etat contre son régime en 2012.
Mais, pour certains de ses fans, notamment ceux regroupés au sein de l’Association citoyenne de soutien à ATT (ACS-ATT), il s’agit là d’un marchandage politique de la part de cette opposition, incapable d’animer le débat politique, et qui se donne la peine d’associer «les vrais amis» de l’ancien Président à leur revendication politique.

C’est pour dénoncer cette attitude de notre «chère opposition républicaine» que la ACS-ATT a organisé, vendredi dernier, une conférence de presse au Carrefour des jeunes de Bamako.
Cette conférence était animée par le président de l’ACS-ATT, Hamane TOURE dit «Serpent».
Selon le conférencier, ce point de presse vise à éclairer l’opinion nationale sur la position des amis d’ATT, de manière générale, et en particulier, ceux regroupés au sein de l’ACS-ATT.
Aussi, a-t-il souligné, l’ACS-ATT a appris que l’un des motifs de la marche du samedi dernier, organisée par des partis politiques de l’opposition, est le retour d’ATT au pays.
Par ailleurs, a-t-il fait savoir, l’ACS-ATT est d’avis que le retour de l’ancien président de la République, Amadou Toumani TOURE, est une question nationale sérieuse qui s’inscrit dans la dynamique de réconciliation nationale, conduite avec bienveillance et bonne foi par les plus hautes autorités du pays et les forces vives de la nation malienne.
C’est pourquoi, l’ACS-ATT déplore le fait que le retour du Président ATT au Mali puisse être utilisé comme fonds de commerce politique au détriment des vrais intérêts de l’intéressé et de la nation.
Pour cela, l’ACS-ATT réaffirme sa confiance en la démarche nationale incluant les autorités, les institutions et l’ensemble du peuple malien.
«Cette démarche conduite de bonne foi est la plus valable pour faire du retour du Président ATT, un facteur de paix et une occasion de retrouvailles au lieu d’une occasion de division des Maliens », a-t-il soutenu.
Par ailleurs, le président de l’ACS-ATT a rappelé que l’ancien Président ATT n’a, à aucun moment, demandé à un quelconque bord politique de faire de son retour au Mali, un objet de contestation ou de polémique inutile.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *