Search
mercredi 12 août 2020
  • :
  • :

Marche des syndicats d’enseignants: ‘‘le Premier Ministre Boubou Cissé a 14 jours pour appliquer la loi ou démissionner’’

La première journée de la grève des syndicats de l’éducation signataires du 15 Octobre 2016 a été suivie sur l’ensemble du territoire national par les militantes et militants.

Les enseignants sont déterminés et surtout plus motivés à faire valoir leur droit après la sortie controversée du Premier Ministre Dr Boubou CISSÉ, ce samedi, en réponse à la revendication des enseignants qui exigent l’application stricte et correcte de l’article 39 de la loi N°2018-007 Du 16 JAN 2018.

Convaincus de la légalité et de la légitimité de leur lutte, les syndicats de l’éducation invitent les élèves, les parents d’élèves, l’association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), les associations politiques et apolitiques, les partis politiques, hommes, femmes, vieux, jeunes et enfants à la grande marche Nationale de l’honneur et de la dignité, le Jeudi 23 Janvier 2020.

La troisième phase de la grève durera 14 jours (Mardi 21 Janvier au Vendredi 07 Février 2020).

Réagissant aux propos tenus par le Premier, ce samedi 18 janvier, lors de la rencontre avec la Majorité présidentielle, tenue au CICB, les syndicats d’enseignants mettent la barre haut. Comme une réponse du berger à la bergère, ils disent que le Premier Ministre Dr Boubou CISSÉ, a 14 jours pour appliquer la loi (respecter la souveraineté nationale du Mali) ou démissionner avec son gouvernement pour manquement grave à leur devoir.

Pour rappel, le différend entre les syndicats d’enseignants et le Gouvernement, repose sur le fait que les fonctionnaires relevant du statut général ont bénéficié d’une augmentation de 20%, à compter du 1er Janvier 2019, et bénéficieront d’une autre augmentation de 9 %, à compter du 1er Janvier 2021.

Les enseignants exigent une augmentation de 20% à compter du 1er Janvier 2019 et 9%, à compter du 1er Janvier 2021 de leur grille comme indique clairement la loi N°2018-007 Du 16 JAN 2018, en son article 37 qui stipule : ’’toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de l’Éducation préscolaire et spéciale’’.

Sidi DAO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *