Search
lundi 19 avril 2021
  • :
  • :

Martyrs aux enchères politiciennes

A la faveur d’une conférence de presse, le jeune Nouhoum SARR a affirmé que les victimes des 10, 11 et 12 juillet 2020 seront indemnisés, selon les résolutions d’une loi d’indemnisation proposée par le CNT. Cette annonce a indigné les Maliens de la toile qui accusent le jeune Nouhoum SARR de vendre la peau du loup avant de l’avoir abattu. Pour beaucoup d’internautes il faut d’abord la justice avant toute action d’indemnisation. C’est le sujet de votre Facebookan du jour !

Abdoulaye KONE : ceux qui ont tiré et ceux qui ont donné l’ordre les 10, 11 et 12 répondront de leurs actes. Justice sera rendue. Une proposition de loi d’indemnisation des familles des victimes des 10, 11 et 12 juillet sur la table du CNT. Cette annonce a été faite ce matin par Nouhoum Sarr, Président du parti Front Africain Pour Développement (FAD), non moins membre du Conseil National de Transition (CNT).

Abdoulaye Maiga : qu’il sache qu’on ne construit pas un pays avec les idées, mais il faut de la conviction. S’il y a un juge c’est le temps. Que Dieu sauve le Mali des marchands d’illusions et fossoyeurs.

Demba Boua Niakate : ce Nouhoum SARR est qui pour se mêler des affaires judiciaires ou alors il ignore le principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs établis dans la Constitution? Et dire qu’il est juriste, vraiment j’ai de la peine pour ce pays.

Sadou Abidine Diallo : il y’aura une loi d’entente nationale, les victimes seront indemnisées et puis ‘’Kuma bana’’. Que Dieu veille.

Siramary Konaré : qu’il prenne ses indemnités du CNT et laisse nos tympans en paix.

Koné Mamadou : sacrifié des enfants d’autrui pour le CNT et venir dire du n’importe quoi au micro. Où est la cohérence et la dignité ? Il doit fermer sa gueule.

Kolla Tamboura : moi je ne crois pas à cette justice.

Mali Kunafoni : c’est faux ce jugement ne sera jamais fait mon frère.

Moh Konaté : il est devenu ministre de la Justice ou Procureur général ?

Maliki Amadou Sangho : et notamment ceux qui ont incité à la violence et les leaders de la violence aussi doivent être jugés.

Bah EL Presi Thiernis : de la poudre aux yeux. Pourquoi une proposition d’une loi d’indemnisation sans au préalable identifié les coupables et allez à un procès.

Djelimakan Ibn Ibrahima Siss : mon œil, on a vu avec l’histoire de Sanogo.

Diallo Anass : ceux qui reçoivent les trophées aujourd’hui après tout cela… C’est quoi leur sort ?

Abdoul Kader Traore : il a menti. Personne ne sera jugé tant que l’argent fera la loi dans ce pays-là.

Koné Mamadou : Le premier coupable c’est lui, qu’il aille se rendre à la justice d’abord.

Alassane Toureh : Il a parlé dans le vide.

Tiémoko Traoré : ceux qui ont tiré, ceux qui ont donné l’ordre de tirer et ceux qui ont appelé à envahir les rues ?

Moustapha Souaré : et ceux qui ont saccagés nos édifices publics !!

Sekou Cisse : et ceux qui ont cassé, l’Assemblée, et la radio ?

Amadou Diadie : tous les gens qui ont trahi cette lutte du peuple pour leurs intérêts personnelles vont être traduits devant la justice même Nouhoum sarr, inch’allah.

Bakary Kanta : qu’il n’oublie pas ceux qui ont ordonné aux manifestants d’aller occuper les édifices publics. Les responsabilités doivent être situées également, à cet effet.

Abdramane Samakè : des gens comme Nouhoum Sarr méritent une pendaison, Wallaye billaye….

Bill Carson : il y’a ceux qui ont marché et ceux qui ont appelé à marcher sur l’ORTM, l’AN, la Primature, entre autres. Les vidéos se trouvent encore sur la toile. On attend notre très cher conseiller au CNT sur cette partie des évènements ayant déposés IBK.

Semega Diane : cette affaire concerne l’imam et non l’Etat. Ils sont partis défendre l’imam. Donc pourquoi les indemniser dans la caisse de l’État ? Le CNT n’a rien à voir dans cette affaire.

Samba Traoré Visionnaire : en plus, qui a donné l’ordre de saccager. Sarr est un populiste, démagogue, caméléon.

Souley Diarra : indemniser les familles des victimes d’accord, même très bien! Mais l’auteur ou les auteurs sont connus de tous, qu’ils répondent de leurs actes.

Abocar Kone : qui a donné l’ordre de tirer. Il faut que les responsabilités soient situées avant toute indemnisation.

Daouda Konate : avant de penser à voter une loi pour indemniser, il faut juger les coupables. Nouhoun se prend pour qui ?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *