Search
samedi 8 mai 2021
  • :
  • :

Pour les martyrs: refonder l’AEEM

Depuis le 17 mars, le pays consacre, une semaine pour rendre hommage aux martyrs des événements de 1991. La mouvance de la célébration de cette semaine des martyrs, El hadj Seydou Patrice DEMBELE, Secrétaire général de l’AMS-UNEEM insiste pour découvrir la sépulture de son collègue, feu Abdoul Karim Camara dit CABRAL, disparu, il y a 41 ans sous le régime dictatorial de Moussa TRAORE. Il a aussi évoqué que l’AEEM tend aujourd’hui vers une refondation. C’était au cours d’un entretien qu’il nous accordé, ce lundi 22 mars, dans le cadre de la semaine des martyrs.

Il y a 41 ans que disparaissait le secrétaire général de l’Union nationale des élèves et étudiants du Mali (UNEEM), Abdoul Karim CAMARA dit Cabral, après avoir été torturé par les fantassins du Moussa TRAORE.
Si 30 ans de démocratie n’ont pas encore permis d’élucider toutes les circonstances de la mort de Cabral, ses compagnons réunis au sein de l’AMS-UNEEM sont toujours déterminés à demander aux autorités nationales de faire la lumière sur l’assassinat du leader charismatique.
Parlant de la semaine de martyrs, le secrétaire général de l’AMS-UNEEM, El hadj Seydou Patrice DEMBELE, a tout d’abord rendu un vibrant hommage à tous les martyrs de 1991, particulièrement Abdoul Karim CAMARA disparu depuis 41 ans, des suites de tortures. Le secrétaire général de l’AMS-UNEEM a montré que cette semaine est non seulement un moment de rappel pour son organisation, mais aussi de faire des prières en la mémoire de leur camarade Cabral.
Si la première vague de Covid-19 avait interrompu les activités de la semaine de martyrs l’année dernière, l’AMS-UNEEM a décidé cette année 2021 d’animer une conférence débat à l’Ecole normale supérieure (ENSUP) qui avait été suivi de la remise des diplômes d’honneur à des personnalités, dont le vieux Sékou SOUMANO s’était investi dans la pacification de l’espace scolaire et universitaire et bien autres personnes.
Il a regretté que la tombe de Abdoul Karim CAMARA soit réclamée aux autorités nationales 41 ans après son assassinat. Il a fait savoir que l’AMS-UNEEM insiste toujours avec la famille CABRAL, pour découvrir sa tombe. « Le général Moussa TRAORE avait promis de rencontrer une délégation de l’AMS-UNEEM, mais l’homme propose, Dieu dispose », a affirmé Seydou Patrice DEMBELE qui indique qu’un avocat de Moussa TRAORE leur a donné des indices qu’il tient du général.
S’agissant de l’espace scolaire et universitaire, le secrétaire général Seydou Patrice DEMBELE a expliqué que l’AEEM tend aujourd’hui vers la refondation avec les anciens de l’AMS-UNEEM. Selon lui, les ressources financières qui faisaient l’objet de toutes les tueries et barbaries qui n’ont rien avoir avec l’école et l’étudiant auxquelles nous assistions, par la grâce des acteurs de l’école, ont cessé.
Il s’est réjoui de l’organisation d’un congrès de l’AEEM les 13 et 14 mars, sur la colline de Badalabougou, sans coup de feu, sans machette, coupe-coupe et pistolet, à l’issue duquel Siriman Seydou NIARE a été élu secrétaire général de l’association estudiantine, dans un esprit de consensus.
Concernant le volet de la santé, le secrétaire général de l’AMS-UNEEM a reconnu que le ministre de la Santé avait fourni des efforts que les élèves et les étudiants aient des masques pour prévenir le Covid-19.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *