Search
mardi 11 décembre 2018
  • :
  • :

Meeting de la Plateforme « Oui An Son Na » en CVI: des perturbateurs infiltrent l’évènement

Hier mardi, à la Cité des Enfants, alors que le porte-parole de la Plateforme « Oui AN SON NA », Mamadou N’DIAYE, s’apprête à entamer le meeting d’information et de sensibilisation de la population de la Commune VI, des heurts, provoqués par des perturbateurs, ont éclaté entre des participants. A cause de cet événement malheureux, dont les causes sont à rechercher, qui n’a fait aucun blessé, les organisateurs étaient obligés de surseoir à la rencontre.

Tout ne s’est passé pas comme prévu pour le porte-parole de la Plateforme « Oui AN SON NA », Mamadou N’DIAYE, en beauté.
En effet, il était plusieurs dizaines de jeunes habillés au T-Shirt « Oui AN SON NA » à avoir pris d’assaut l’enseigne de la Cité des Enfants pour le meeting de la Plateforme « Oui AN SON NA». L’enthousiasme qu’a suscité la tenue de cette rencontre, attendue pour être grandiose, n’a duré que le temps de commencer le meeting.
A peine la rencontre entamée avec l’intervention du porte-parole de la Plateforme, des jeunes, pour aucune raison apparente, ont commencé à se donner de coups de poing après des vifs échanges très tendus.
Les principaux responsables, du haut du présidium, ont tenté à plusieurs reprises, pour amener les perturbateurs au calme et à la raison, en vain.
Ceux qui étaient au-dessus de la mêlée courraient pour aller se mettre à l’abri, tandis que les protagonistes cherchaient des chaises métalliques pour se défendre. C’était vraiment un désordre total, favorisé par l’absence d’aucune force de maintien de l’ordre pour sécuriser la rencontre. Heureusement l’incident n’a fait aucun blessé. Cependant, il a fait de nombreux mécontents.
A défaut d’instaurer l’ordre, les organisateurs étaient obligés d’annuler le meeting et de libérer les invités qui étaient venus en grand nombre pour y participer.
M. N’DIAYE, après l’incendie, a déploré l’événement qui s’est déroulé. Il a promis de tirer toutes les leçons de cette situation qui n’a pas pu permettre la tenue de leur meeting d’information et de sensibilisation sur la révision constitutionnelle à l’intention de la jeunesse de la Commune VI.
Il a aussi rappelé que le meeting s’inscrit dans le cadre de la réalisation de la promesse de la plateforme « Oui AN SON NA » de tourner à Bamako et à l’intérieur du pays pour donner des vraies informations sur la nécessite de la révision de la constitution.
Il a estimé qu’il y a des mauvaises informations sur le texte de révision constitutionnelle. Parce qu’à son avis, le peuple est mal informé.
«Il y a beaucoup d’intox contre lesquels, la Plateforme va se battre, pour donner la bonne information aux Maliens », a indiqué M. N’DIAYE. D’où, a-t-il justifié, l’initiative d’une série de meetings d’information de la Plateforme dans de nombreuses localités du pays.
Il a également réaffirmé que la Plateforme « Oui AN SON NA » milite en faveur de la révision de la constitutionnelle, après des analyses approfondies de la situation socio-politique de notre pays. En toute logique, la Plateforme a décidé de soutenir l’initiative de la révision de la constitution du 25 février 1992.
Justifiant ce choix, il pense qu’une révision constitutionnelle permet à notre pays d’aller à une paix durable et à la réconciliation nationale.
Par ailleurs, il a invités les partisans du « Oui » et du « Non » à la retenue et au calme. Car conseille-t-il, nos divergences sur des questions d’intérêt national ne doivent pas être sources de division entre Maliens.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *