Search
samedi 16 février 2019
  • :
  • :

Meeting de Mahamoud Dicko: ‘‘des religieux ont outrepassé leur rôle’’, dixit Modibo Soumaré président du parti URP

Le président du parti Union des patriotes pour la République (URP), Modibo SOUMARE, a animé, hier mardi 12 février 2019, une conférence de presse, à son siège.

Actualité oblige, il s’est prononcé sur le meeting des religieux en déclarant : «remplir le Stade ne donne pas droit à Mahmoud de dire à IBK ce qu’il doit faire ».

Conformément à sa tradition, le parti URP a partagé ses réflexions sur la situation de notre pays. La rencontre a été l’occasion pour le président du parti, Modibo SOUMARE de se prononcer sur le meeting des religieux, tenu le dimanche dernier au stade du 26 mars.

Il a fustigé les religieux à l’origine de ce regroupement, qui à son avis, a débordé.

M SOUMARE a estimé que les Mahmoud ont manqué de retenue et l’occasion de se taire.

Il pense qu’il y a eu beaucoup de démesures dans les propos des intervenants.

Selon lui, la religion est en train dangereusement de se glisser sur la scène politique.

« Les religieux doivent rester en dehors du domaine politique », a déclaré le président de l’URP, rappelant que son parti a toujours condamné les jeux doux entre les religieux et les responsables politiques.

«Le temps, meilleur juge, lui donne raison aujourd’hui. Le meeting du dimanche passé était un prétexte de prière pour le pays sinon il n y a pas meilleur endroit de prière que dans les mosquées et églises », a affirmé le président de l’URP.

A son avis, Mahmoud DICKO se trompe de combat et la religion ne doit pas être un moyen pour lui de faire de la politique.

« Ces religieux ne sont pas dans leur rôle, lorsqu’ils demandent au président de la République de limoger son Premier ministre. Si je suis le président de la République, je ne démissionnerai pas le PM même si je le veux», a-t-il dit. Avant d’ajouter : « Ce n’est pas parce que Mahmoud DICKO a rempli le stade qu’il se donne le droit de dire à IBK ce qu’il doit faire. Sinon avant lui, IBA One a aussi rempli le stade du 26 mars ».

Par ailleurs, il a également déploré l’attitude des responsables politiques qui sont soutenus le meeting.

« Le fait que des hommes politiques plébiscitent des religieux pour faire le diktat à IBK. Cela est une forfaiture », a regretté M. SOUMARE.

Après tant d’années de combat et de sacrifices, il ne souhaite pas que la démocratie malienne soit galvaudée.

Outre ce point, le conférencier a évoqué aussi la situation sécuritaire du pays détériorée avec les conflits intercommunautaires.

Par Sikou BAH

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *