Search
samedi 15 décembre 2018
  • :
  • :

Microcred Mali: focus sir l’inclusion financière

Faire connaître le rôle et la place de l’inclusion financière dans l’économie de notre pays et assurer la promotion des activités des acteurs de la microfinance, tel est l’objectif de la 1re semaine portes ouvertes de Microcred (du 7 au 10 novembre) qui se veut un moment privilégié d’information, d’écoute et de dialogue avec ses clients, ses partenaires et le grand public.

Le ton de la semaine a été donné, hier mardi, au siège de l’institution de microfinance, sis à Hamdallaye ACI 2000 devant un parterre de personnalités, dont le ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, TRAORE Oumou TOURE ; l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi MAIGA, président de l’Association Ir Ganda.
La cérémonie a été émaillée par les interventions du Directeur général de Microcred, Michelet BEAUBRUN ; du Président du Conseil d’administration (PCA), l’ancien Premier ministre et président de l’Assemblée nationale, Younoussi TOURE ; du secrétaire général du ministère de la Promotion de l’investissement et du secteur privé, Abdoulaye Seydou SISSOKO.
Le DG a expliqué que l’objectif de l’événement est de faire connaître le rôle et la place de l’inclusion financière dans l’économie malienne et d’assurer la promotion des activités des acteurs de la Microfinance.
Pour M. BEAUBRUN, la proximité, la simplicité, la fidélité et le dynamisme sont les valeurs qui ont permis à Microcred de se distinguer dans 12 pays différents et d’enregistrer des indicateurs d’activités très honorables. Ces mêmes valeurs, a-t-il poursuivi, ont contribué, en 4 ans, à hisser Microcred Mali au rang de 2e institution de microfinance dans le pays, en termes d’encours de crédit avec plus de 36 000 crédits financés pour un volume de 88,9 milliards de francs CFA.
Au 30 septembre, a révélé le DG, Microcred Mali a un encours de crédit de 22,3 milliards de francs CFA pour 11 415 emprunteurs et 8,09 milliards de francs CFA pour plus de 29 578 clients épargnants.
Avec un actif aussi impressionnant, Microcred Mali ambitionne de devenir le leader du secteur, être un acteur majeur de l’économie malienne et véhiculer l’image d’une institution fiable, reconnue pour son professionnalisme, la qualité de ses services et la satisfaction de ses clients.
Intervenant à sa suite, le PCA, Younoussi TOURE a dévoilé le secret du succès de Microcred qui est dû non seulement à l’usage accru de l’outil informatique, mais également à l’attachement à une certaine éthique : lutte contre la pauvreté ; respect scrupuleux de la culture et des traditions des sociétés dans lesquelles elle opère, exigence d’une transparence et d’une conduite exemplaire de l’ensemble de son personnel vis-à-vis de la clientèle.
La performance de Microcred de s’imposer dans le peloton de tête en seulement 4 ans, le PCA de l’institution l’impute à trois acteurs-clés : les clients emprunteurs et épargnants qui font confiance à l’institution et qui sont au cœur de ses préoccupations ; les partenaires institutionnels qui financent l’essentiel de ses activités ; les collaborateurs pour leur implication sans réserve, leur professionnalisme et leur constante disponibilité.
Fort de ces acquis, a fait savoir M. TOURE, Microcred situe son action dans le cadre de la mise en œuvre de la politique et de la stratégie régionale d’inclusion financière de l’UEMOA. L’institution ne perd pas non plus de vue que l’inclusion financière est inscrite parmi les priorités du Gouvernement qui vient d’élaborer une Politique nationale de développement de la Microfinance et Plan d’action.
Le Secrétaire général du ministère de la Promotion de l’investissement et du secteur privé, Abdoulaye Seydou SISSOKO, s’est réjoui, en tant que ministère, de l’organisation d’un tel événement qui vise à mieux faire connaître l’institution. Et de souligner que le secteur de la Microfinance occupe une place importante dans les politiques et stratégies en cours d’exécution par le Gouvernement. Il en veut pour preuve, l’élaboration de Documents de Politique nationale de développement de la Microfinance.
Selon M. SISSOKO, il est indispensable de poursuivre l’effort de redressement de la Microfinance pour lui redonner ses lettres de noblesse, en contribuant à la création d’emplois et d’activités génératrices de revenus. Ce, d’autant plus, a mis en évidence le représentant du ministre, 80 % de la population n’ont pas encore accès aux services de la Microfinance. Face à cette donne, il fait du professionnalisme et du dynamisme un double défi à relever par les institutions de Microfinance.
Les thèmes, qui sont à l’ordre du jour de cette semaine portes ouvertes, traduisent les enjeux liés à l’inclusion financière dans l’économie de notre pays et la promotion des activités des acteurs de la microfinance. Il s’agit, entre autres, de : ‘’éducation financière’’ : ‘’recouvrement des créances’’ ; ‘’quels sont les défis auxquels les entrepreneurs maliens sont confrontés ?’’ ; ‘’la création d’entreprises au Mali’’…
Il faut noter qu’au cours de cette semaine, des animations se dérouleront autant au siège que dans toutes les agences du réseau Microcred.

Par Bertin DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *