Ministère de l’Élevage et de la pêche: des services dotés en véhicules et en matériels

6

Un important lot de matériels, d’équipements informatiques et des véhicules, d’une valeur 277 millions de FCFA, tel est l’accompagnement du Programme de développement des ressources en eau et de gestion durable des écosystèmes dans le bassin du Niger (Programme DREGDE/BN) en faveur du ministère de l’Élevage et de la pêche. Cet effort vise à restaurer les capacités d’intervention de la Direction nationale de la pêche et des services régionaux de la pêche.

Le Programme de Développement des Ressources en Eau et de Gestion durable des Écosystèmes dans le bassin du Niger (programme DREGDE/BN) est un programme sous régional de l’ABN et de ses États membres pour apporter des réponses aux problèmes énergétiques, alimentaires et de dégradation des ressources naturelles dans le bassin du Niger. D’une durée de douze ans, pour un budget global de 500 millions USD, le Programme est aligné sur la stratégie d’Assistance pour l’Intégration régionale de la Banque mondiale qui en est le principal bailleur.
Au niveau national, il est mis en œuvre par l’AGETIER, en tant qu’Agence nationale d’exécution et par une structure focale nationale sous la tutelle du ministère de l’Élevage et de la Pêche.
La première phase Programme de Développement des Ressources en Eau et de Gestion durable des Écosystèmes dans le bassin du Niger, d’une durée de cinq ans (2008-2013), a bénéficié un montant de de 186 millions de dollars, soit 18 milliards de FCFA. Exécutée dans cinq pays (Guinée, Mali, Niger, Bénin et Nigeria), à travers trois composantes : renforcement des Institutions et des capacités de l’ABN/États membres ; réhabilitation, optimisation et développement des infrastructures régionales ; gestion durable des écosystèmes dégradés prioritaires et réhabilitation des petites infrastructures hydrauliques, nombreuses sont des réalisations qui ont été effectuées par ce projet au niveau national, notamment dans les régions de Mopti, Gao et Tombouctou.
Il s’agit entre autres de la restauration de 500 hectares de bourgoutière dans cinq cercles de la région de Mopti (Djenné, Douentza, Mopti, Tenenkou et Youwaru) ; la réalisation d’infrastructures marchandes de pêche à Gao et à Ansongo ; l’acquisition de deux camions frigorifiques, 5000 nappes de filets, 4 500 rouleaux de fils d’attache en nylon, 2 800 paquets d’hameçons, 70 fours métalliques à étages de types « chorkor » pour le fumage des poissons au profit des pêcheurs des régions de Tombouctou et Gao ; l’acquisition de pirogues avec moteurs hors-bord, d’animaux de trait et de noyaux d’élevage composés chacun de 5 vaches laitiers et d’un géniteur, mis à la disposition des populations de Mopti.
Aujourd’hui, c’est le tour des services du ministère de l’Élevage et de la pêche de bénéficier de l’accompagnement du Programme de Développement des Ressources en Eau et de Gestion durable des Écosystèmes dans le bassin du Niger (Programme DREGDE/BN) par la mise à disposition d’un important lot de matériels, d’équipements informatiques et des véhicules à la Direction nationale de la pêche et aux services régionaux de la pêche. Ces matériels sont composés d’un véhicule 4×4 Station wagon pour la Direction nationale de la pêche ; 7 véhicules 4×4 Pick-up pour les Directions régionales de la pêche de Koulikoro, Ségou, Sikasso, Mopti, Tombouctou, Gao et le District de Bamako ; 12 motos 125cm3 pour les chefs secteurs pêche dans les régions de Tombouctou et de Gao ; 20 ordinateurs de bureau et accessoires ; 11 ordinateurs portables ; 15 tablettes ; 3 photocopieuses numériques ; 10 imprimantes ; 2 groupes électrogènes de 50 KVA pour la DNP et 2 motos hors-bord.
Ces équipements, d’une valeur de 277 millions de FCFA, entièrement financés par la Banque mondiale à travers le DREGDE/BN, visent à soutenir le sous-secteur de la pêche et de l’aquaculture du Mali.
Ils ont été remis symboliquement, vendredi dernier, par le ministre de l’Élevage et de la pêche, le Dr Nango DEMBÉLÉ, dans la cour du marché à poisson à la faveur d’une cérémonie modeste, mais pleine de signification.
La réception et la remise du présent matériel fait suite à des visites de terrain du chef du département, peu après sa prise de fonction, dans les régions de Ségou, Sikasso, Koulikoro et dans le District de Bamako, visites qui l’ont permis de constater l’état de dénuement trop avancé des services déconcentrés du département. Voilà pourquoi, le ministre DEMBÉLÉ a décidé de la conception d’une nouvelle orientation stratégique pour le ministère dont l’un des axes prioritaires est la restauration des capacités d’intervention du ministère de l’Elevage et de la pêche avec l’appui de l’État et l’accompagnement des partenaires.

Par Mohamed D. DIAWARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *