Search
lundi 19 avril 2021
  • :
  • :

Le ministre des sports à la Com de thé Achoura ?

Le ministre de la Jeunesse et des sports, Mossa Ag ATTAHER, en mission à Gao dans le cadre du tournoi de la paix et de la réconciliation nationale, a profité de l’occasion pour échanger avec la population de cette ville. Dans un post sur sa page Facebook il a écrit: « Hier mardi 9 mars 2021, j’ai tenu une causerie débat très conviviale avec la jeunesse de la Cité des Askia autour d’un bon thé ACHOURA. Ce type de rencontre fraternelle est une tradition entre jeunes que nous sommes pour échanger sur tous les sujets, sans tabou ». Si habituellement beaucoup d’internautes apprécient son approche communicationnelle, cette fois-ci ils sont nombreux ceux qui trouvent que le ministre a fait une communication de trop? Le chic est que le ministre a fait la ‘’publicité’’ pour une société privée dont une quantité du produit a été positive à l’aflatoxine. Une substance qui n’est pas recommandée à la consommation. Pour ces raisons, des internautes soutiennent que le ministre aurait dû se passer de cette prise de position qui est d’ailleurs en contradiction avec celle du gouvernement. Pour eux, en exhibant le thé Achoura, il s’en moque de la solidarité gouvernementale.
En revanche, d’autres internautes estiment qu’il n’a commis aucune erreur et qu’il est dans son rôle en tant que citoyen malien. Pour ceux-ci, le ministre Ag ATTAHER a le droit d’apprécier ou pas un produit. C’est le sujet de votre Facebokan du jour !

Yas Coul : notre pays est tombé trop bas. Comment un ministre peut se permettre de promouvoir publiquement une marque de produit au détriment des autres ? J’ai honte pour ce pays. Le ministre de la Jeunesse et des sports, Mossa Ag Attaher, doit rendre des comptes. Le «meilleur ministre» du Mali pour l’instant est en train de commettre une très grave erreur en devenant publicitaire d’une marque de thé. Ses communicants doivent l’orienter immédiatement au risque de s’exposer à la plainte des autres marques de thé. Il est ministre de la République, il doit le savoir.

AG Assory : Un ministre en exercice doit-il faire la promotion d’une marque particulière au détriment des autres ? On est de cœur avec ACHOURA est une chose, mais pas quand même aller à piétiner les autres Marques maliennes! Même dans le soutien il faut faire preuve de discernement! Essayons d’être juste!

Samba Hamed Dembele : C’est l’excès de communiquer, de convaincre d’être le plus chouchou de la population qui fait qu’on fait et dit tout.

Mamedy Diarra : C’était au tour du Thé Achoura et non une autre marque. Où est la promotion ici ?

Moussa Dolo : Moi personnellement je n’y vois aucun problème dans ça !

Aminata Samassekou : Ce n’est pas le ministre qui parle mais le citoyen malien. Il utilise sa page pas celle du Mali. Il est censé avoir une vie au-delà de son statut ministériel.

Yussuf Maoude Traore : Nous avons toujours dit que ce ministre est un populiste.

Abdoulaye Keita : Autour d’un thé c’est bon, mais autour d’un bon thé ACHOURA ! C’est une erreur de sa part ! D’habitude les gens reçoivent de l’argent pour faire ça !
Bruno SwgMan : Il fait une publicité pour le thé Achoura.

Alpha Sangare : J’ai été très étonné. Mais je crois qu’il l’a fait en réponse à ceux qui crient au complot.

Massimo Kardash Morrati : A force de lui mettre en confiance, il fonce à 120km/h ‘’Haouyé cal dagnaiii djonna’’.

Kanfari Sonni Anass Maiga : Et si Achoura avait mis la main à la poche.

KONE Oumar : Merci beaucoup pour ce partage de temps avec la jeunesse et encore merci énormément d’ajouter que s’était autour du thé Achoura, la fierté des Maliens.

Le Prince : La publicité commerciale est prohibée pour certaines fonctions.

Méritocratie malienne : Sa première faute professionnelle. Il doit se mettre au-dessus de la mêlée. Il a tort et doit faire attention à ne plus faire ce genre d’erreur.

Apiè Sangala : Il fait quoi de la solidarité gouvernementale ?

Arouna Coulibaly : M. le ministre pour la première fois depuis votre nomination, je ne suis pas d’accord avec vous.

Alkeydi : Interdit et inacceptable. Il ne manque que des bananes pour compléter le tableau.

LEnfant Peulh : Il ne manque plus que le communiqué d’un décret officiel du gouvernement rendant obligatoire la consommation de ce thé.

Vieux Diallo Alpé : Je ne vois pas de lien entre prendre un bon thé Achoura et le piétinement d’autres marques dont vous faites mention ici.

Aboubacrine Assadek Ag Hamahady : Il a raison, il faut protéger le jeune opérateur, un nez en moins ta remarque est remarquable.

Ckeickna Takiou : C’est une manière d’apporter son soutien à Achoura. Il n’a pas fait allusion aux autres thés. Donc, je crois pas que cela puisse être considéré comme un piétinement des autres. C’est une solidarité envers Achoura que certains voulaient enterrer. Il faudra le mettre dans son contexte, on comprendra aisément. Wa Salam !

Zalia Maiga : Notre Achoura c’est notre fierté nationale, il aurait pu prendre les armes comme beaucoup de ses confrères mais il a choisi de bâtir et de créer des milliers d’emplois pour les jeunes. Un peu de pub après une turbulence n’a rien de politique mais social. Cela servira d’exemple dans le milieu Touareg.

Abdallah Targui : Il n’y a rien de mal à dire qu’il prend du thé Achoura au grin pour manifester son soutien à une marque de thé qui a été victime d’accusations infondées. Ne dramatisons pas svp, il y a des choses bien plus importantes alors ne nous ramener pas à ce niveau de bassesse.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *