Mise en œuvre de l’AMO: les bonnes notes de la CANAM

9

La Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM) a tenu, hier lundi, son 13e conseil d’administration au siège du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) pour faire l’état de l’évolution de la mise en œuvre des services de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et de faire l’examen des budgets de 2015 et 2016. Pour l’année dernière, le niveau réalisation des recettes a dépassé les 100 % et, à la même période, la CANAM a pu immatriculer 210 987 personnes. Quant au premier semestre de l’année en cours, ils sont à un taux d’exécution de 54 % avec la mobilisation de 55 % des recettes.

D’entrée de jeu, le président du Conseil d’administration de la CANAM, Cheick Oumar DIA, a soutenu que les réalisations de 2015 de la CANAM ont montré une avancée significative de la réforme de l’AMO et de sa mise en œuvre. Ces réalisations, dont il se glorifie à plus d’un titre, sont illustrées au niveau de plusieurs chaines de la mise en œuvre de l’AMO.
Primo, il a souligné la confiance de la population au régime, qui de plus en plus, montre son intérêt à y adhérer. La preuve, pour la seule année 2015, a-t-il apporté, ils ont enregistré 210 987 personnes immatriculées (CMSS : 141 069 et INPS : 69 918). De façon générale, a-t-il fait le point, la population cible de l’AMO a atteint 810 075 personnes immatriculées réparties comme suit (CMSS: 529459, INPS : 280 616).
Secundo, la réforme a franchi un pas très important avec l’établissement des conventions avec des structures de santé de tout secteur confondu en vue de faciliter l’accès des bénéficiaires aux produits et aux soins. Selon les chiffres du président du conseil d’administration, la CANAM a signé des conventions avec 1 560 établissements de santé, tout en précisant que courant l’année 2015, 78 structures de santé ont été conventionnées dans lesquelles 2 082 279 de prestations ont été offertes aux assurés au cours de 2015.
S’agissant du budget de 2015, l’administrateur en chef de la CANAM a noté avec satisfecit que le budget de l’année écoulée a été exécuté à hauteur de souhait et a même dépassé les objectifs auxquels ils étaient fixés.
« Au cours de l’année 2015, la CANAM a encaissé le montant de 32 380 943 710 FCFA (CMSS : 18 510406706, INPS : 13 870). Le budget 2015 se chiffrait à 28 883 553 575 FCFA. Le montant des recettes réalisées, toutes sources confondues, s’élève à 33 780 066 397 FCFA sur 28 883 553 575 FCFA, soit un taux de réalisation de 117 %. Le montant total des cotisations encaissées, au 31 décembre 2015, se chiffrent à 32 380 943 710 FCFA sur une prévision de 27 511 700 000, soit un taux de réalisation de 118 % », a salué M. DIA ces résultats.
En ce qui concerne les dépenses, ce sont les mêmes prouesses qui ont poursuivi en ce sens qu’elles ont été exécutées pour un montant de 28 687 963 792 FCFA, soit un taux d’exécution de 99 % tandis que l’allocation des dépenses techniques, qui s’élevait à 13 712 771 622 FCFA sur une prévision de 13 975 571 363 FCFA, a atteint un taux d’exécution de 98 %.
En outre, il a également fait le point de l’exécution du budget du premier semestre de l’année en cours. Il est établi que l’exécution de ce budget fait apparaitre des résultats satisfaisants dans l’immatriculation des assurés, dans l’extension du conventionnement à d’autres structures, dans la réalisation des missions d’appui et de suivi des prestataires de soins à Bamako et dans les régions.
Grâce à ces activités, soutient-il, la CANAM a pu contribuer à l’amélioration de la gestion financière, de la gestion et du fonctionnement du régime, de la fourniture des prestations de qualité aux assurés, aux renforcements des capacités du personnel et à l’amélioration de leur cadre de travail.
Sur un budget global de 36 489 970 000 FCFA en 2016, à la date du 30 juin dernier, les organismes délégués pour la mise en œuvre de la CANAM ont pu réaliser une recette de 19 832 085 981 FCFA, soit un taux de réalisation de 54 %. Si cette tendance venait à se maintenir, il n’y a pas de doute que la CANAM atteignait ses objectifs, voire de dépasser les prévisions budgétaires, comme ç’a été le cas en 2015. Aussi, à la même date, le montant total des cotisations encaissées se chiffrait à 19 229 389 230 FCFA soit un taux de réalisation de 55 %.
Cependant, à côté de ces résultats, M. DIA a souligné la nécessité pour la CANAM de prendre des dispositions en vue de prévenir et de lutter efficacement contre la fraude et les abus de consommation des prestations de l’AMO ; d’étendre « les Espaces AMO » au niveau des établissements hospitaliers régionaux et centres de santé de référence sur toute l’étendue du territoire ; d’assurer le contrôle médical régulièrement dans tous les établissements de soins sur toute l’étendue du pays, de garantir la fourniture des prestations de l’AMO aux assurés sociaux dans tout le pays.
À noter qu’au cours de cette session, les administrateurs ont examiné et adopté les procès-verbaux de la 12e session ordinaire, des 3e et 4e sessions extraordinaires ; de la 12e session ordinaire ; du rapport d’activités 2015 et de l’état d’exécution du budget 2015 ; de l’état de mise en œuvre des recommandations des missions du Commissaire aux Comptes sur les exercices 2013 et 2014 ; des états financiers de l’exercice clos au 31 décembre 2015 ; entre autres. Aussi, ont-ils présenté et discuté du rapport d’activités et de l’état d’exécution du budget au 30 juin 2016 avant d’examiner et adopter le projet de budget 2016 rectifié et des questions diverses.

Par Sikou BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *