Search
jeudi 20 septembre 2018
  • :
  • :

Mission gouvernementale au Nord et au centre du pays: « Kidal respire le Mali », Amadou Koita dixit !

Compte rendu de la mission gouvernementale au Nord et au Centre de notre pays et le point sur les projets de textes approuvés en conseil des ministres, tels sont les sujets abordés, hier mercredi, par le ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne, porte-parole du gouvernement, Amadou KOITA, au siège du CIGMA à Hamdallaye ACI 2000.

Le conférencier a expliqué que lors du Conseil des ministres, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a présenté un projet de décret portant acquisition de la nationalité malienne par voie de naturalisation à 11 personnes qui remplissent les critères d’acquisition.
Le deuxième dossier, dit-il, a été soumis par le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, relatif à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de l’Hôpital de District sanitaire. Un projet qui permettra de transformer beaucoup de Centres de santé de référence en des hôpitaux de district sanitaire. Aussi, ajoute-t-il, le Pr Samba SOW a présenté un projet de texte relatif à la création, à l’organisation, aux modalités de fonctionnement et au cadre organique de la Direction générale de la Santé et de l’Hygiène publique.
Amadou KOITA a informé que le conseil des ministres s’est également penché sur une communication écrite du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation. Une communication relative au projet de stratégie nationale de l’état civil pour identifier tous les Maliens en vue de connaitre la population du pays en vue de faciliter l’élaboration des politiques de développement.
Le porte-parole du gouvernement a saisi l’occasion de ce briefing hebdomadaire pour éclairer les lanternes sur la mission gouvernementale conduite par le Premier ministre, Soumeylou Boubèye MAIGA, du 22 au 26 mars, dans les régions du Nord, notamment à Tessalit, Kidal, Gao, Tombouctou et dans les régions du Centre à Koro, Bankass, Bandiagara et Djenné.
Il a affirmé, avec satisfaction, que partout où elle s’est rendue, la délégation a reçu un accueil cordial, fraternel et empreint d’amitié.
Selon le porte-parole de gouvernement, tous ont prôné la paix, la réconciliation, le vivre ensemble, le retour de la stabilité et de l’État malien. Aussi, les besoins et attentes des populations ont été exprimés.
Le conférencier a précisé qu’à Tessalit et à Kidal, les interlocuteurs ont exprimé leur souhait de voir la mise en œuvre rapide de l’Accord pour la paix et la réconciliation ; leur engagement pour la paix et la réconciliation ; souhaité l’accompagnement de l’État et le retour de l’État. Aussi, ont-ils demandé le soutien de l’État en denrées alimentaires et en aliment bétail ainsi que le retour de l’eau et de l’électricité…
Concernant l’étape de Gao et de Tombouctou, le conférencier a témoigné que l’accueil a été légendaire et historique. Selon M. KOITA, dans ces localités le Premier ministre a inauguré certains chantiers, procédé à la remise de kits et a promis la réalisation d’autres chantiers importants pour le développement de ces régions.
Dans la région de Mopti, précisément à Koro, Bankass et Bandiagara, le conférencier a expliqué que des messages de sensibilisation ont été véhiculés pour faire échec aux projets des forces du mal qui tentent d’opposer les Peuls aux Dogons. De même, des assurances ont été données aux besoins de sécurité et de développement évoqués par les populations. Selon le porte-parole du gouvernement, de grands chantiers de développement seront réalisés très bientôt, dans l’ensemble de ces localités.
La dernière étape, rapporte Amadou KOITA, a été celle de Djenné où la délégation a visité le seuil. Là-bas l’assurance a été donnée quant à la sécurisation de cet investissement de plus de 100 milliards de FCFA qui permettra de booster le développement de la localité. La boucle a été bouclée avec la pose de la première pierre de la gare routière de Djenné, financée sur le budget national à hauteur de 500 millions de FCFA.
Aussi, Amadou KOITA a précisé que dans toutes les localités visitées, il a été question de l’organisation des élections avec des assurances sur le respect de la date.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *