Search
vendredi 20 juillet 2018
  • :
  • :

Missions de sécurisation entre Mali-Niger: une dizaine de bandits armés tués par la Gatia et le MSA

Le groupe d’Auto-défense Touareg Imghad et Alliés (GATIA) et le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) ont affirmé, le lundi dernier, avoir tué une dizaine de malfrats alliés à Adnan Abou WALID à la frontière entre le Mali et le Niger. Ils ont déclaré également avoir saisir d’importantes armes et munitions suite à deux jours de combats intenses livrés avec ces bandits.

Dans un communiqué conjoint signé le lundi 26 février dernier, le groupe d’Auto-défense Touareg Imghad et Alliés (GATIA) et le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) informe l’opinion nationale que le dimanche dernier, l’une de leurs patrouilles de sécurisation sillonnant la frontière entre le Mali et le Niger est tombée sur une base de malfrats alliés à Adnan Abou WALID.
Ainsi, le groupe d’Auto-défense Touareg Imghad et Alliés (GATIA) et le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) déclare avoir engagé des combats ce même jour contre ces malfrats. Ces combats se sont poursuivis jusqu’au lendemain (Ndlr le lundi 26 février), suite auxquels, un troisième affrontement a eu lieu dans la même zone.
Après ces deux jours de combats, ces mouvements armés signataires de l’Accord pour la paix ont administré une belle leçon de patriotisme à ces malfrats, auteurs de plusieurs attaques sur les populations civiles au Niger et au Mali.
Les affrontements ont fait de nombreux dégâts matériels et humains du côté des malfrats, précise le communiqué. Du côté des ennemis de la paix, au moins un dizaine de morts, dont le chef de la bande opérationnelle, ont été enregistrée. Six d’entre eux ont été également arrêtés et qui seront mis à la disposition de l’autorité compétence, affirment le GATIA et le MSA. S’agissant des dégâts matériels, la base de ce groupe de bandits armés et leurs positions de repli ont toutes été détruites, rassure le communiqué. Des armes et munitions ont été également saisies, ajoute la source. Par ailleurs, ils confirment que de leurs côtés, ils ne déplorent aucune perte en humaine ni de blessé.
Cependant, le GATIA et le MSA rassurent les populations de leur indéfectible engagement à sécuriser les personnes et leurs biens dans le strict respect des textes nationaux et internationaux. Par ailleurs, sollicitent-ils l’appui et l’engagement des autorités malienne et nigérienne y compris au niveau militaire pour assurer une totale réussite des opérations de sécurisations en cours.
Pour rappel, de sources sécuritaire, on apprend que depuis jeudi 22 février, la force française Barkhane mène des opérations anti-terroristes dans la région de Gao, vers la frontière nigérienne, avec les mouvements Gatia et MSA. Le groupe terroriste particulièrement visé par les opérations est celui d’Adnan Abu Walid al-Sahraoui, chef de l’« Etat islamique du Grand Sahara ».
Adnan Abu Walid al-Sahraoui, chef de l’« Etat islamique du Grand Sahara », aurait déjà échappé de justesse soit à une capture, soit à une neutralisation. Bilan provisoire de ces opérations était : au moins deux nouvelles arrestations vendredi dernier, des très proches du leader. Au total au moins six djihadistes avaient été capturés. En outre, du matériel roulant a été saisi, ainsi qu’une quantité importante d’armes et surtout l’une des bases djihadistes détruite.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *