Search
mardi 21 novembre 2017
  • :
  • :

Modibo keita: 3ème PM du 3ème PR de la 3ème répubique

Depuis le jeudi 8 janvier 2015, Modibo KEITA est nommé Premier ministre en remplacement de Moussa MARA. Précédemment Haut représentant du Président de la République pour le dialogue inclusif inter-maliens, Modibo KEITA signe son retour à la Primature qu’il avait occupée sous le Président Alpha Oumar KONARE en 2002 après la démission de feu Mandé SIDIBE à ce poste pour briguer la magistrature suprême à l’époque.

Troisième Premier ministre du Président IBK qui a seulement un an de son premier mandat, le retour de ce septuagénaire sonne la fin du règne des jeunes loups aux dents longues à la Primature après les talentueux et perspicaces Oumar Tatam LY et Moussa MARA dont le passage à la Cité administrative aura été en son temps salué comme un courage politique mais surtout une confiance en la jeunesse du Mali.

Né le 31 juillet 1942 à Koulikoro, Modibo KEITA a fait ses études primaires dans la même ville entre 1950 et 1957. Ses études secondaires l’amèneront à l’école normale secondaire de Katibougou.

En 1965, Modibo KEITA entame les études supérieures à l’Ecole normale supérieure qui ont été sanctionnées par une maîtrise en lettres modernes en 1969.

Au titre des stages pédagogiques, le grand commis de l’État a fréquenté Montrouge-Montpellier, Marly-Le Roi et Saint-Cloud en France.

Au titre de sa carrière professionnelle, l’ancien Premier ministre a occupé de nombreuses fonctions dans l’administration.

De 1963 à 1979, Modibo KEITA est instituteur à Kéniéba, professeur à l’Ecole normale secondaire de Bamako, directeur du Centre de recherche pédagogique et de production audiovisuelle, directeur général de l’Institut pédagogique et directeur de cabinet du ministre de l’Education nationale.

Sa carrière ministérielle débute en 1982 quand il fait son entrée au gouvernement en qualité de ministre de l’Emploi et de la Fonction publique. De 1986 à 1989, il est ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Durant sa carrière diplomatique, Modibo KEITA a été ambassadeur du Mali auprès de la République fédérale d’Allemagne (RFA), de la Suisse, de la Suède, du Danemark, de l’Autriche, de la Norvège et auprès des organisations du système des Nations unies à Genève et à Vienne.

Rentré au bercail en 1992, il occupe successivement les postes de conseiller pédagogique à l’Institut pédagogique national (1992-1998), conseiller à l’éducation au secrétariat général de la présidence de la République (1998-1999), secrétaire général de la présidence de la République, pendant trois ans. Avant d’être nommé, en 2002, à la fin du règne du Président Alpha, en qualité de Premier ministre, ministre de l’Intégration africaine.

Sous le régime du Président ATT, l’homme a également mis ses connaissances et son savoir au service de la Nation, puisqu’il a été président du Comité préparatoire des États généraux sur la corruption et la délinquance financière.

En Avril 2014, Il a été nommé «Haut représentant du Président de la République pour le dialogue inclusif inter-malien». Modibo KEITA est un professeur de Lettres à la retraite et ancien Premier ministre.

Aussi, le Grand officier de l’Ordre national, qu’il est, a été désigné parrain du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, et président du Jury d’honneur  de l’Espace d’interpellation démocratique.

Le tout nouveau Premier ministre est un grand commis de l’État qui jouit d’un brillant parcours administratif, gouvernemental et diplomatique. L’ancien ministre du Général président Moussa TRAORE dans les années 80, a désormais la lourde tâche de conduire un gouvernement de mission pour faire face aux défis de la réconciliation nationale et de la relance économique après une année particulièrement difficile pour le Mali en 2014. Raisons: la dégradation de la situation au Nord en avril 2014, d’un côté, et la suspension de l’appui budgétaire des partenaires après l’achat de l’avion présidentiel et les surfacturations et contrats d’équipements militaires, de l’autre côté.

Modibo KEITA est-il l’homme de la situation ?

Le septuagénaire bénéficie d’un préjugé favorable, fondé sur sa maîtrise des rouages de l’Administration malienne, son intégrité morale à toute épreuve et son culte du travail méthodique et bien fait.

L’ex diplomate est décrit par ses anciens collaborateurs comme un grand commis de l’État qui force l’estime et le respect par ses qualités intellectuelles et morales. Un constat qu’il a récemment confirmé en sa qualité de Haut représentant du Président de la République pour le dialogue inclusif inter-malien. Pendant les négociations inter-maliennes d’Alger, l’homme de lettres a séduit les représentants du gouvernement et les groupes armés ainsi que la médiation internationale avec de belles appréciations. Aura-t-il la même vista pour réussir son deuxième passage à la Primature ? C’est tout le mal qu’on lui souhaite…

Par Mohamed D. DIAWARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *