Search
jeudi 21 septembre 2017
  • :
  • :

Mois de la solidarité: l’hôpital «Mère-Enfant» ouvre ses portes au public

Dans le cadre de la 20e édition mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le Centre hospitalier Mère-Enfant (CHME) «le Luxembourg», crée par la Fondation pour l’enfance, a initié, hier mercredi, la 1ère édition de la journée «Portes ouvertes» dans ses locaux, où il a procédé à des consultations gratuites en pédiatrie, cardiologie et en dépistage du cancer du col de l’utérus.

Placée sous l’égide des autorités sanitaires nationales, la cérémonie d’ouverture de la journée s’est déroulée en présence du directeur général de l’hôpital, le Pr Mamadou B DIARRA; le représentant du parrain du mois de la solidarité 2014, Boubacar Badian SANGARE. On y notait la présence de plusieurs médecins et autres agents de santé; ainsi qu’une foule de personnes venue pour la circonstance.

Selon le directeur général, le Centre hospitalier Mère-Enfant, «le Luxembourg» est une structure privée de 2e niveau reconnue d’utilité publique, bâtie sur une superficie de 3 461 m² avec 140 agents pour une capacité d’accueil de 109 lits.

Inauguré, en mai 1999, le Centre hospitalier Mère-Enfant a fêté, cette année, son 15e anniversaire dans le diagnostic et le traitement des patients en particulier les femmes et les enfants.

À son avis, la Fondation pour l’enfance, en créant ce centre a voulu surtout soulager la santé des mères, des femmes et des enfants.

Mais, très vite, il a constaté l’immense besoin des populations en matière de santé. Toute chose qui explique aujourd’hui la multitude de ses services.

Pour accomplir ses missions et atteindre ses objectifs, a fait savoir le Pr TRAORE, le CHME s’est doté de plusieurs services: cliniques et médico-techniques, de soutien,  administratifs, de laboratoire, d’imagerie médicale et de pharmacie hospitalière.

Selon le Pr TRAORE, courant 2013, le CHME a réalisé 892 accouchements; 63 358 consultations; 46 enfants malades du cœur (1469 est sur la liste d’attente).

Durant la même période, l’hôpital a fait 919 interventions chirurgicales; enregistré 109 décès et fait face à 303 cas d’urgence.

Concernant la prise en charge des indigents, le service social de l’hôpital a assuré la prise en charge de malades pour une somme de totale de plus de 16 millions de FCFA (soit 3 584 patients pris en charge en 2013).

Pour le directeur général, ce modeste résultat a été obtenu grâce au soutien permanent de leurs nombreux partenaires locaux et nationaux, à qui il a témoigné leur profonde gratitude.

En 15 ans, a-t-il noté, le centre est parti de la petite structure, grâce à ses partenaires et à l’État malien, pour devenir aujourd’hui, un des maillons importants de la chaîne de dispensation des soins de santé au Mali.

Le représentant du parrain du mois de la solidarité, lui, s’est réjoui de cette initiative du CHME qui cadre parfaitement avec les objectifs du mois d’octobre.

M.SANGARE a profité de l’occasion pour rappeler l’importance de la santé, surtout celle de la femme et de l’enfant dans le développement socioéconomique du pays.

Pour rappel, le CHME est un centre de 2è référence ouvert aux malades référés par les CSCOM, CSRéf mais aussi par les structures de 3è niveau pour les cas nécessitant une intervention spécialisée à vocation humanitaire.

À ce titre, le Luxembourg assure 4 missions principales: le diagnostic, le traitement des patients; la prise en charge des cas référés et des urgences; la formation continue des professionnels de la santé et des étudiants et la conduite des travaux de recherche dans le domaine de la santé.

La visite guidée de la structure, suivie des consultations gratuites en pédiatrie, cardiologie et en dépistage du cancer du col de l’utérus, ont constitué les autres temps forts de la première édition de la journée «Portes ouvertes» du Centre hospitalier Mère-Enfant.

 

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *