Search
samedi 17 avril 2021
  • :
  • :

Mopti: l’heure du désenclavement

Le chef du gouvernement, Moctar OUANE, a lancé, le samedi dernier, les travaux de réalisation de plusieurs d’infrastructures routières dans les villes de Mopti et Sevaré pour un montant global de plus 32 milliards de FCFA. Ces chantiers, une fois terminés, contribueront à désenclaver la zone et participeront à la relance de l’économie locale mise à mal par la crise sécuritaire et la Covid-19.

En présence du maire de la commune urbaine de Mopti, Issa KANSAYE ; du gouverneur Abass DEMBELE, des membres du gouvernement, le Premier ministre a autorisé le démarrage d’importants chantiers de réalisation d’infrastructures routières dans la 5e région. Les travaux d’un délai d’exécution de 32 mois porteront, entre autres, sur l’aménagement de la section Sévaré-Mopti de la route nationale n°6 (RN6), l’aménagement de 10 km de voiries, dont 5 km dans la ville de Mopti et 5 km dans la ville de Sévaré et la construction de la voie de contournement de l’Aéroport de Mopti Ambodédjo. Ce projet s’inscrit dans cette dynamique de progrès économique et social dont la mise en œuvre coûtera à l’Etat et à la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) 32,6 milliards de FCFA.
Outre les travaux routiers, le projet prévoit la réalisation des aménagements connexes comme la construction de 5 forages équipés, l’aménagement d’une aire de stationnement de taxis à Sévaré, la construction d’un lieu de culte à Sévaré, la construction d’une clôture d’école à Sévaré, la réhabilitation de la clôture de deux cimetières à Mopti, la reconstruction de la Porte du Soudan à l’entrée de la ville de Mopti.
Malgré le contexte, un public très acquis à la cause s’est rassemblé sur le site de l’activité pour être témoin de l’événement. Souhaitant la bienvenue à cette occasion, le maire Issa KANSAYE a indiqué que cette cérémonie est historique pour toute la population de Mopti et pour tous les usagers de la route. Sans doute, c’est un rêve qui se réalise pour les populations de la Venise malienne, à travers ces infrastructures qui contribueront au désenclavement de la ville et à la réduction des accidents qui étaient très fréquents. De même, le maire KANSAYE est persuadé que ces travaux participeront à relancer l’économie locale.
A sa suite, le ministre des Transports et des infrastructures, Makan Fily DABO a exprimé tout son engagement à réaliser les promesses du gouvernement en termes de construction d’infrastructures routières. Il tient à cet engagement parce que la route c’est le développement. « La route est un levier essentiel du développement économique, social et culturel. Oui, un levier essentiel puisque la route représente dans notre pays ce que représente le sang dans le corps humain au regard de notre continentalité », a-t-il commenté.
Maintenant cette dynamique, le ministre des Infrastructures a annoncé qu’outre ces chantiers, d’autres projets similaires verront le jour dans les mois à venir toujours dans la région de Mopti. Il s’agit, a-t-il informé, du démarrage très prochain des travaux de construction et de bitumage du tronçon Sévaré-Boré, long de 111 ; km de la route Sévaré-Gao. En attendant, les travaux d’entretien courant des routes se poursuivront avec ardeur et détermination, a rassuré le ministre.
Aussi, Makan Fily DABO a rappelé que ce projet dont les travaux viennent d’être lancés est en phase avec les priorités du Plan d’action du gouvernement adopté par le Conseil national de Transition. Et leur réalisation contribuera à l’amélioration des conditions de vie de la population. Ces chantiers témoignent les efforts consentis.
Cependant, pour le ministre DABO, ceux-ci restent sans doute insuffisants au regard des besoins croissants de la population de la région de Mopti en infrastructures routières, parce que c’est une région d’élevage et d’agriculture par excellence.
Par ailleurs, le ministre a précisé que le marché des travaux a été attribué à l’Entreprise Générale Mamadou KONATE (EGK) pour un montant de 32,6 milliards de FCFA et un délai d’exécution de 30 mois. Quant aux prestations de contrôle et de surveillance des travaux, elles seront assurées par le Bureau d’Etudes CIRA-SAS pour un montant de 2,026 milliards et un délai d’exécution de 32 mois.
Après ces interventions, le Premier ministre a officiellement lancé les chantiers.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *