Search
lundi 24 janvier 2022
  • :
  • :

Mopti : le nouveau port de pêche inauguré

Le ministre délégué auprès du Ministre du Développement Rural chargé de l’élevage et de la pêche, Youba BA, a procédé à l’inauguration du nouveau port de Mopti, sur la digue, ce mardi 30 novembre 2021. L’évènement a réuni autour du ministre, le gouverneur de la région de Mopti, l’ambassadeur de l’union européenne au Mali, Bart OUVRY, l’ambassadeur de France au Mali, Joél MEYER, l’ambassadeur du royaume de Belgique au Mali, le maire de la commune urbaine de Mopti, le directeur général de l’Office du développement de la pêche et de l’aquaculture dans le delta intérieur du Niger (ODPADIN), les autorités politiques, administratives, locales, coutumières et religieuses de la ville de Mopti et Ségou, et une foule des grands jours.

Il s’agit de l’inauguration du nouveau port de Mopti dont les aménagements ont été finalisés et consolidés par le projet d’appui à la filière halieutique au Mali (PAFHa+) co-financé par l’Union Européenne et l’Agence française de Développement qui en ont confié l’exécution à Enabel, l’Agence Belge de développement. Cela dans l’objectif de contribuer à une pêche et une aquaculture durable génératrice de revenus, de sécurité alimentaire et de cohésion sociale dans les régions de Ségou et de Mopti.
Le coût total de l’investissement s’élève à 778 millions FCFA. Le nouveau port de Mopti est bâti sur une superficie de 2, 885 ha qui permettront entre autres d’améliorer les conditions de travail et les revenus des acteurs de la filière poisson à travers notamment :
– La facilitation du débarquement des produits halieutiques ; l’amélioration des systèmes de conservation, de transformation de poisson et de commercialisation du poisson ainsi que la réduction des pertes post capture. L’amélioration des conditions d’hygiène et d’assainissement du port grâce aux ouvrages de voirie et d’assainissement et un meilleur accès à l’eau potable ; la sécurisation des personnes et des biens avec l’électrification et la clôture du site.
Le Ministre délégué auprès du ministre du développement rural chargé de l’Elevage et de la Pêche M. Youba BA s’est réjoui de l’inauguration du nouveau port de Mopti, et a adressé les sincères remerciements des plus hautes autorités de la transition, des services techniques du département, des communautés de pêche du Mali, et de l’ensemble des opérateurs de la filière poisson au Mali aux partenaires techniques et financiers pour leur soutien constant à la promotion de la pêche et de l’aquaculture Au Mali.
Reconnaissant que la pêche constitue un secteur important de l’économie nationale,
Le Ministre Youba BA a souligné que la production halieutique reste tributaire des aléas climatiques notamment de la pluviométrie et des conditions hydrologiques du delta central du Niger. Et, d’ajouter que les captures annuelles de poissons débarqués dans la région de Mopti proviennent à 85% de la pêche dans le delta central du Niger, qui produit entre 50 000 à 80 000 tonnes de poissons par an.
« La pêche occupe 70 000 actifs et répartie à 33 000 ménages et génère 285 000 emplois, soit environ 7, 2% de la population active », a indiqué le ministre en charge de l’élevage et de la pêche.
« Au Mali la consommation du poisson est d’environ 10, 5 kg par habitant et par an. Plus d’un million de personnes vit de la pêche de façon directe ou indirecte. Selon le rapport de 2015, le secteur halieutique a représenté 2, 4 % du PIB soit 238 milliards de FCFA », a détaillé le Ministre Youba BA.
« Le sous-secteur pêche est capable de contribuer de façon notable à la réduction aussi bien du déficit nutritionnel que de la pauvreté au Mali », a soutenu le ministre BA.
« Le fruit de coopération entre le Mali et le royaume de Belgique le PAFHa+ est co-financée par l’Union européenne et l’Agence Française de Développement, qui ont confié son exécution à Enabel, financée sous forme de subvention à hauteur d’un budget de 15, 5 millions d’euros. Sa zone d’intervention est répartie sur les régions de Ségou et de Mopti pour une durée de 04 ans, » a révélé en substance le numéro un de l’élevage et de la pêche. Il a remercié tous les partenaires engagés dans ce projet pour leur accompagnement multiforme et varié.
Le maire de la commune urbaine de Mopti M. Issa KANSSAGE, de son coté, a déclaré que le port de pêche de Mopti va apporter des solutions à l’ensemble des problématiques liées à la filière.
L’ambassadeur de l’Union Européenne M. Bart OUVRY a fait savoir que l’infrastructure sera un instrument pour la reprise économique de la région. « Je me félicite de notre coopération avec la direction régionale de la pêche. Je me réjouis de la production de poissons et de la réhabilitation du port de Kona car c’est le produit d’une bonne gouvernance ».
Pour l’ambassadeur de France, Joél MEYER, la filière halieutique contribue à l’économie du pays. « La France est heureuse de participer à ce projet avec un investissement de plus de 3 milliards. Ce projet est un témoignage à notre collaboration », a –t – il précisé.
« Je souhaite que le projet puisse contribuer à la stabilité de la région », a conclu Joél MEYER.
A la fin de la cérémonie, le Ministre BA a procédé à la coupure du ruban symbolique, et procédé à la visite guidée des installations et équipements du nouveau port de pêche de Mopti.
En marge de la cérémonie d’inauguration du nouveau port de Mopti, le ministre Youba BA a présidé le 6ème Comité de Concertation et de Suivi du Projet d’Appui à la Filière Halieutique au Mali (PAFHa+), au campement de Mopti, en présence de tous les participants.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *