Search
mercredi 25 mai 2022
  • :
  • :

Mots pour maux: Ka bi , n’tiguè ra boron n’a , ma kè n’buran fana yé

Oui , à l’heure là, je ne pouvais pas m’attendre à ce que le persifleur narcissique de Paris n’ait pas encore rompu les relations diplomatiques entre le gouvernement de son pays et celui supposé illégitime de Bamako. Oui supposé, car certes notre peuple, notre seul souverain après le créateur suprême, est habilité à donner une norme à nos choix politiques institutionnels. Bari né ta fônô , ka nô. Dja dja bè ti dambé tigui yé . Eh dja dôw ti honron yé sa . Allah ka n’a barika don ma lankolo déw n’a, bari ou yan tôrô.
Quel manque de suite dans les idées de sa part, quelle ahurissante absence de logique tout court.
Oui, en homme conséquent avec lui même , le bouffi d’orgueil qu’est cet homme , il peut du reste s’étouffer avec , ne devrait avoir à l’heure là , aucun soldat français sur le sol malien et encore moins des entreprises battant pavillon français directement ou indirectement . Car, on ne fricote , ni ne fait affaire avec le diable . Monsieur, pour une fois mettez en adéquation vos paroles et vos actes en partant totalement et définitivement du Mali dont d’ailleurs une grande partie du Mali vous insupporte , mieux vous exècre et même vous abhorre, vous et votre gouvernement ainsi que vos soldats exécuteurs des basses œuvres qui ont ainsi plongé le Mali dans le désarroi après la forfaiture de Kidal et la non moins ignominieuse déstabilisation de la Libye dont le service après vente attend toujours d’être assuré.
Au lieu de quoi, de raser les murs, l’on se voudrait sentencieux et donneur de leçon alors que l’on ne renferme pas soi même la moindre once de vertu.
Autant le Nabot et le Demeuré nous ont payés cher leurs complots et leurs trahisons multiformes à l’égard du Mali, autant crois en ma parole pèquenaud , tu feras aussi partie des faits divers de l’histoire politique de ton pays.
Au déplaisir de vous avoir vu tous 3 à l’œuvre contre le Mali , je suis au regret de ne pas vous souhaite pas le meilleur , maintenant, demain et après demain.
Redescendez sur le plancher des vaches jeune apprenti néo con dont je croyais Trump avoir clos le cycle. Oui , je ne savais pas encore qu’il y avait pire que lui en le monde. J’ai nommé Niama le boulet des français.
Ceci dit , peuple du Mali je vous invite à la cohésion et à l’union sacrée autour du pays et des autorités de la transition.
Sera fletri et châtié quiconque rentrera en complot avec les museaux rouges contre son pays. Dieu, le très infaillible justicier, le lui fera payer , à bonne ampleur et hauteur .
À bon entendeur salut

Boubacar Karako Coulibaly
Ancien ministre, ancien ambassadeur




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *