Search
samedi 27 novembre 2021
  • :
  • :

Mots pour maux: le monde bascule Imam armée

Au lendemain de l’entretien de l’Imam Dicko accordé à France 24, un entretien durant lequel il demande une réconciliation entre l’armée et le peuple, le Président du CNT, Malick Diaw, a rendu une visite aux familles fondatrices du District de Bamako et aux autorités religieuses du Mali.
Au cours de cette visite, il a tenu à véhiculer le message de la transition qui est celui du respect de la charte, et leur disponibilité pour la réussite de la transition.

Cette sortie est une manière de répondre à l’Imam Dicko qui estime qu’il faut réconcilier le peuple et l’armée.
Le Président du CNT voulait montrer à la communauté nationale et internationale qu’il n’existe nullement aucune rupture entre l’armée et le peuple.
C’est une stratégie pour isoler l’Imam et avoir le soutien des familles fondatrices de Bamako et celui des religieux.
À travers cette sortie du président du CNT, les militaires veulent anticiper en prenant les devants sur l’Imam dans le cadre de la mobilisation.
L’Imam et ses anciens amis ( militaires ) se tirent dessus, chaque camp se prépare !

Cette fois-ci, les militaires semblent se préparer pour affronter l’Imam à travers la conquête du terrain.
La rencontre initiée par le PM avec les partis politiques pourrait être considéré comme une stratégie amenant les militaires à bénéficier du soutien des hommes politiques et procéder ainsi à isoler l’Imam afin qu’il ne puisse mobiliser.

Ils sont en train de chercher tous les moyens en vue de fragiliser l’Imam. Issa Kaou Djim, qui soutient mordicus les militaires, ancien lieutenant de l’Imam, pourrait servir d’appât, afin d’abattre l’Imam !

La sortie du président du CNT est une véritable réponse à l’interview de l’Imam.
En tous les cas, une nouvelle crise s’annonce !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *