Nouveau DG du CNREX-BTP: les quatres axes prioritaires

22

Depuis, le 19 octobre 2016, à la faveur du Conseil des ministres, Adama COULIBALY, ingénieur des Constructions civiles et industrielles (Diplôme d’Études approfondies DEA Spécialité : Bâtiment de la Faculté des Constructions civiles et Industrielles de l’Institut Polytechnique de Vladimir (Russie) en 1993, est le nouveau directeur général du Centre national de recherche et d’expérimentation en bâtiment et travaux publics (CNREX-BTP), qui a pour vocation la recherche dans le domaine des BTP, objet d’une politique sectorielle devant permettre de donner à ce secteur très stratégique, une nouvelle orientation.

Un choix éclairé du ministre de l’Équipement, des transports et du désenclavement, Mme TRAORE Seynabou DIOP, qualifié par certains agents du Centre comme étant celui de la compétence et de la rigueur. Pour preuve, celui qui vient d’être nommé directeur général a été pendant 16 ans (depuis 2000), chef de Division recherche et statistiques au CNREX-BTP.
M COULIBALY, qui est en terrain connu, n’est pas sans connaissance des nombreux et complexes défis auxquels sont confrontés non seulement le Centre, mais l’ensemble du secteur des BTP.
En tout cas, d’ores et déjà, le nouveau patron qui semble jouer contre la montre avait muri son plan pour faire jouer par le CNREX-BTP tout son rôle dans le développement du pays, conformément à ses missions.
Ainsi, apprend-on, les orientations du nouveau directeur général s’articuleront autour de 4 axes prioritaires et stratégiques qui sont : garantir la qualité des prestations qui nécessite l’instauration d’une démarche qualité au sein du Centre dans le but d’aller à l’accréditation sur certains essais importants (conformité de la qualité des ciments, des fers à béton, etc.) ; asseoir une gouvernance partagée du CNREX-BTP, à travers une véritable dynamisation des réunions de direction et celles du Comité de gestion; promouvoir la recherche appliquée ainsi que les activités génératrices de revenus ; et la mise en œuvre d’un plan de communication du Centre.
Comme l’on peut légitimement espérer, avec ses 50 ans bien sonnés, M COULIBALY fort de sa riche expérience, serait plus que jamais déterminé à mettre sa compétence et sa rigueur au bénéfice exclusif du CNERX-BTP, en quête de réforme institutionnelle et opérationnelle.
Sur le plan des expériences professionnelles, en sa qualité de Consultant (assistant de recherche), Chef de Division Recherche et Statistiques et chef de division Mécanique des Sols au CNREX-BTP, de janvier 1999 à 2016, M COULIBALY a à son actif plusieurs réalisations, notamment la promotion et vulgarisation des matériaux locaux de construction ; les Études géotechniques des sols de fondations d’ouvrages d’Art et de routes : pont de Bagouko (Kayes), échangeurs multiples (Bamako) Pont de N’Dioum (Sénégal), AEP Kabala-Bamako, route Ouagadougou-Koupéla (Burkina-Faso) ; les Études de carrières pour la production de BTS au compte de sociétés comme la SEMA, la SPI, l’ADER, ALPHOLOG…
L’auscultation et expertise de divers bâtiments et ouvrages d’art (Bâtiment CFTQ, pont de Kayes… ).
De juillet 1997 à juillet 1998, il était chargé de contrôler et de supervision des travaux de construction de l’ONG AFVP en 4e et 5es régions du Mali : Maitrise d’œuvre des projets du réseau d’évacuation des eaux pluviales (REEP) de Douentza et Bla, de la construction du marché central de Bankass en pierre, de la conception et réalisation d’un pont-cadre sur le Yamé à Douentza, du suivi des travaux de réalisation de huit puits à grand diamètre dans la zone de Korientzé, etc.
M COULIBALI parle français, anglais, russe, bambara, sonrhaï et peulh.

Par Sékou CAMARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *