Search
jeudi 21 septembre 2017
  • :
  • :

Nouveau gouvernement: les Maliens entre déception et colère

Le Premier ministre, Modibo KEITA, a formé le samedi dernier dans la nuit un gouvernement de 29 ministres. A Bamako, les populations sont divisées quant à la composition de cette nouvelle équipe. A la faveur d’un micro trottoir, tenu, hier lundi, ils étaient nombreux à exprimer leur déception et colère quant au choix de certains ministres qui font leur retour dans le gouvernement.

Abdoulaye TRAORE, déclarant en douane:
La mission est difficile
Je souhaite le meilleur à cette équipe conduite par le Premier ministre, Modibo KEITA, beaucoup de réussite pour l’atteinte des missions qui leur sont assignées. Nous savons tous que celles-ci ne sont pas du tout faciles en cette période pour notre pays, qui est en train de gérer jusqu’à présent les conséquences des crises socio-politiques. Toutefois, nous attendons de cette équipe de relever les défis de rétablissement de la sécurité et la paix au Nord du pays, de mettre en place des politiques facilitant l’accès de la population aux produits de première nécessité afin de lutter surtout contre la cherté de la vie. En plus, il y a également les problèmes de chômage, de délinquance financière et de l’insécurité auxquels ce gouvernement doit s’attaquer et faire mieux que les précédents.
Harouna SAMAKE, chauffeur:
L’équipe doit travailler à soigner l’image du président
Si le gouvernement a été changé, c’est parce qu’il y a eu de la mauvaise gouvernance. Mais également parce que les attentes des populations n’ont pas été atteintes. A cet égard, ce gouvernement doit tout faire pour regagner la confiance des Maliens par le sérieux dans le travail. Car, nous sommes nombreux des Maliens qui n’ont plus confiance au Président IBK et à son gouvernement. C’est donc, une opportunité pour cette équipe d’inverser la tendance par la satisfaction des attentes les plus légitimes de la population.
Oumar KONTE, employé commerce:
Modibo Keita peut mieux faire que Mara
Je pense qu’il peut faire mieux que son prédécesseur pour le développement du pays. Ceci ne doit pas être le seul combat des autorités, mais de tout le peuple malien. Ainsi, c’est à toute la population malienne, j’estime de se mobiliser pour la réussite de ce mandat du Chef de l’État. Aussi, il est important pour l’atteinte de cet objectif que les journalistes fassent leur travail dans la règle de l’art afin d’éviter le parti pris. Car, nous souffrons très souvent des écrits et propos des journalistes et animateurs des radios.
Siriman BATHILY, élu en CIV:
L’équipe sera jugée à la tâche
Personne ne peut rien dire de la nouvelle équipe du Premier ministre, Modibo KEITA puisqu’elle vienne d’être constituée. Attendons de les voir à épreuve pour les juger. Je leur souhaite une bonne chance!

Mme DIARRA Mouna COULIBALY, présidente de l’association d’aide aux déplacés:
Les nouveaux ministres doivent travailler pour gagner la confiance des Maliens
S’il y a eu remaniement, c’est parce que ça n’allait pas. Ce constat doit permettre aux ministres rentrants de bien travailler pour mériter de la confiance des Maliens. Toutefois, au regard de la situation, je m’inquiète pour l’avenir de ce pays. On dirait qu’il n’y a pas d’autres intellectuels et cadres au Mali, à part ces mêmes personnes. Depuis que nous sommes petits, ce sont les mêmes personnes ou leurs enfants qui dirigent le pays. Toujours les mêmes têtes qui partent et reviennent. Pourtant, ils ne sont pas indispensables. Pour le bonheur et la paix dans le pays, on ne peut que leur souhaiter bonne chance dans la mise en œuvre de leurs projets.

Cheickna SOUMBOUNOU, comptable:
Ce gouvernement ne m’enchante pas
Je ne suis pas pour ce gouvernement dans sa composition. Car, je constate que c’est toujours les mêmes personnes à la tête du navire malien. Ils ont tous de bon bagage intellectuel qui, malheureusement, ne rime pas avec la bonne gestion. Nous verrons bien après un an de leur gestion pour tirer notre bilan. Alors courage et bonne chance !

Lamine TRAORE, juriste:
Le vieux doivent aller se reposer
J’aurais voulu que le jeune MARA soit maintenu puisque le changement est avec les jeunes et non avec les vieux qui doivent aller à la retraite. Les vieux ont déjà montré leurs limites dans le développement du Mali. Je leur souhaite réussite même si je crains qu’ils ne réussiront pas à relever le défi.

Alkaya TOURE, commerçant:
Modibo Keita n’est pas une nouvelle tête sur la scène gouvernementale!
La composition de la nouvelle équipe est zéro. Du début à la fin, c’est nul et bidon. Ce que les gens ne savent pas si nous continuons ainsi la bombe risquerait d’éclater. Car, le pays est sur une bombe à retardement. Toujours ce sont les mêmes personnes, le PM n’est pas nouveau dans l’échiquier politique et à son temps, il a réellement montré ses limites. Cette mission de réconcilier les Maliens, en général et les cadres et militants du parti RPM en particulier, est trop lourde pour ce gouvernement avec un vieux comme Modibo KEITA. Le Mali ne peut pas rester entre les mains d’un clan, il nous faut du changement et du vrai au sens propre du mot. Et puis, je ne comprends pas la visite du président IBK en France. Au moment où il compatissait à leurs douleurs, notre armée a subi une perte de 12 soldats sauvagement tués à Diabaly à cause des rebelles. Certes, nous déplorons et condamnons l’attaque terroriste en France, mais j‘estime par ailleurs qu’il était plus important de se rendre auprès de nos soldats blessés avant d’aller pleurnicher en France.

Aminata DIALLO, fonctionnaire:
Ce gouvernement n’est pas à la hauteurs des attentes
La composition de ce gouvernement est une calamité. Le gouvernement du Mali est devenu le lieu de rassemblement de la vieillerie. Cette équipe gouvernementale est vouée à l’échec avant même qu’elle ne commence quoi que ce soit. Un Tièman Hubert COULIBALY à la Défense, c’est quoi? Pourquoi IBK est autant nostalgique de son passé, il est trop accroché à ses souvenirs pour faire appel à ces vieux. Que DIEU sauve le Mali.

Moustapha KABA, jeune diplômé:
Le président devait continuer à faire confiance à la jeunesse
Ces ministres, pour la plupart des cas, ont montré leur limite dans la gestion du pays. Je pense qu’il faut davantage donner la chance à la jeunesse de s’assumer et d’apporter son appui au développement du pays. Les jeunes doivent être mis à l’œuvre et Moussa MARA pouvait jouer ce rôle. C’est pourquoi je suis contre le départ de ce dernier de la Primature. Il a été écarté à cause des pressions menées par l’opposition et des partis de la mouvance présidentielle. À ce stade, nous avons besoin des hommes forts au service de la nation et non la sagesse acquise par l’âge.

Lamine COULIBALY, cadre de la BDM à la retraite:
L’équipe enregistre des hommes valeureux
À ce stade, il est difficile de faire des observations sur cette équipe qui n’a pas encore commencé à travailler. Nous devons attendre pour les juger à l’œuvre. Cela est très judicieux. Par ailleurs, j’ai été surpris du départ de l’ancien ministre de l’Éducation nationale qui, à mon avis, a fait du bon travail. De toutes les façons, tous les cadres sont ministrables dans notre pays et sont à mesure de faire de bons résultats. Aussi, dans cette équipe, j’ai apprécié la nomination de Mamadou Igor DIARRA. Je l’ai connu, c’est un cadre valable pour ce poste.

Mamadou FOFANA, ancien administrateur civil:
cette équipe, ce n’est pas du changement
Un gringo est parti et un gringo est venu. C’est ça! Et c’est pour dire qu’il n’y pas eu en réalité de changement. Ce n’est pas du tout sérieux que le pays soit géré de la sorte. Il n’y a pas eu de bouffée d’oxygène dans ce gouvernement. À part quelques têtes, ce sont les mêmes personnes. Et, je ne comprends pas le maintien de Sada SAMAKE dans ce gouvernement parce qu’il a montré ses limites à diriger ce département. Malgré tout, il est reconduit.

George KONATE, jeune diplômé:
Ces anciens ne répondent pas aux aspirations des Maliens
Nous aspirons au développement du pays. Pour cela, nous voulons du renouveau dans la gestion du pays. Ainsi, l’équipe mise en place par le Premier ministre, Modibo KEITA, ne répond pas à notre attente parce qu’elle est encore constituée par des anciens ministres. Ils ont dirigé le pays pendant des années, mais on ne voit vraiment pas l’impact positif de leur gestion. Je me demande qu’est-ce que les Choguel MAIGA et Mohamed Ag ERLAF peuvent apporter de nouveau pour à pays? J’estime que Moussa MARA pouvait mieux faire s’il était sincèrement accompagné par les politiques et la société civile.
Réalisé par Sikou BAH et Salimata DIOUARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *