Search
jeudi 26 avril 2018
  • :
  • :

Nouvelle compagnie aérienne du Mali: in avion Sukkhoi100 présenté aux autorités

Dans la perspective de la création de la nouvelle compagnie aérienne du Mali, une délégation de la Russian export center et de la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) ont présenté, hier jeudi, à l’Aéroport international Président Modibo KEITA-Senou, l’avion Sukkhoi100, au ministre des Transports et du désenclavement, Moulaye Ahmed Boubacar.

L’événement s’est déroulé en présence des ministres de la Sécurité et de la protection civile, le Général Salif TRAORE, et celui des Infrastructures et de l’équipement, TRAORE Seynabou DIOP. On y notait aussi la présence de l’ambassadeur de la Russie au Mali et de plusieurs responsables des structures relevant du département des Transports et du désenclavement.
Pour René AWAMBENG, directeur international des relations client à Afreximbank, la présence de ces ministres et d’autres personnalités témoignent l’engagement des autorités maliennes pour les accompagner dans leur objectif de développer le secteur aérien africain.
Aussi, a-t-il précisé, la poursuite des discussions avec le ministre des Transports pour voir comment développer le secteur aérien au Mali.
Par ailleurs, a rappelé M AWAMBENG, le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, avait accordé une audience au président de la Banque africaine d’import et export, il y a une dizaine de jours, ici à Bamako. La rencontre d’aujourd’hui va renforcer les discussions entre les parties prenantes.
Pour lui, notre pays, de par sa superficie, vaste et riche, présente d’énormes potentialités qu’il faut développer, à travers les voyages domestiques et régionaux aériens.
Au regard du pouvoir d’achat du Malien très limité, le directeur international des relations client à Afreximbank estime qu’ils pourront proposer des solutions très compétitives pour la cession de ces avions sur le long terme, en tenant-compte de la situation financière du pays.
« L’Afrique a besoin de développement. L’Afrique a un déficit important en infrastructures. Nous, en tant qu’institution financière, nous recherchons des partenaires stratégiques qui ont des moyens à accompagner l’Afrique à se développer », a fait savoir M. AWAMBENG.
En effet, est-il persuadé, pour faciliter le commerce africain, il faut des infrastructures.
En tant que pays enclavé, il est très difficile de s’en sortir pour le Mali sans les moyens de transport, notamment aérien.
« Nous nous sommes une banque qui est partie chercher un partenaire stratégique qui fabrique des avions pour les mettre à la disposition des autorités maliennes », a-t-il noté.
De l’Aéroport de Bamako, la délégation russe conduite par le ministre des Transports et du désenclavement, s’est rendue à Koulouba, où elle a été reçue en audience par le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA.
Pour rappel, la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) est le principal établissement financier multilatéral panafricain dédié au financement et à la promotion du commerce intra et extra-africain. Elle a été établie en octobre 1993 par des États africains, des investisseurs institutionnels et privés africains ainsi que des investisseurs non africains. Ses deux principaux documents constitutifs sont l’Accord d’établissement, qui lui confère le Statut d’organisation internationale, et la Charte, qui régit sa structure et ses activités d’entreprise. Depuis 1994, la Banque a approuvé plus de 51 milliards dollars de crédits octroyés à diverses entreprises africaines, dont 10,3 milliards dollars en 2016.
Afreximbank a enregistré un total bilan de 11,7 milliards de dollars au 31 décembre 2016 et sa notation financière est de BBB+ (GCR), Baa1 (Moody’s), et BBB- (Fitch). Le siège social de la Banque se situe au Caire.
Quant à Russian Export Center (REC), il est un institut de développement public dont le but est de soutenir le secteur des exportations russes des produits autres que les matières 1res. Le REC propose un vaste éventail d’outils d’appui financier et non financier pour aider les exportateurs russes à développer les marchés étrangers et accroître les capacités en matière de commerce international. Le REC coordonne les interactions avec les ministères et les organismes nationaux et coopère avec des industries et des acteurs clés en Russie afin d’aider à contourner les barrières commerciales.
En tout cas, l’intérêt pour des partenaires stratégiques de ce genre dénote que le Mali est une destination sure.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *