Search
lundi 18 décembre 2017
  • :
  • :

Nuit des initiatives vertes: mes meilleurs projets primés

L’initiative, qui rapproche les inventeurs, les chercheurs et les porteurs de projets, mais surtout visant à encourager les projets dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, a tenu toutes ses promesses. Elle a été l’occasion de primer les trois meilleurs projets qui ont montré un lien entre la protection de l’environnement et les intérêts économiques.

Cette soirée dénommée « Nuit des initiatives vertes », qui s’est tenue à l’Hôtel Radisson Blu, est le couronnement de l’appel à candidatures lancé par le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du Développement durable, Mme Keïta Aïda M’Bo, à l’ouverture de la 18e quinzaine de l’environnement à Mopti, à l’intention des porteurs de projets ou initiatives qui concourent à lutter contre les changements climatiques.
En organisant ce concours, qui met en compétition des ONG, associations, entreprises, groupements de femmes et chercheurs issus d’une structure publique ou privée, qui auront apporté une innovation pour s’adapter aux changements climatiques, la cheftaine du département de l’Environnement entendait ainsi mettre en exergue les innovations technologiques, les idées novatrices dans la dynamique du développement durable en rapport avec l’économie tout en récompensant les projets et actions innovants en faveur du développement durable et les changements climatiques.
Les domaines retenus pour le concours sont l’Agriculture, le transport, les énergies renouvelables, la gestion et valorisation des déchets, le bâtiment, l’environnement, la gestion de l’eau et l’assainissement.
À l’issue d’une sélection rigoureuse des trois meilleurs projets présentés, le verdict tant attendu a été prononcé à l’occasion de la soirée par le président du jury, Mahamane Zakara, chargé de programme à Reso-climat. Du résultat annoncé, c’est ’’Katene Kadji’’ qui enlève le premier prix doté d’un montant de 2 millions de FCFA. Il est suivi par le Groupe ‘’Yirimex’’ et le Centre de Formation multifonctionnel pour un développement durable lesquels ont reçu successivement la somme de 1,5 million F CFA et de 500 000 F CFA à titre de récompense.
De la révélation faite par président du jury, les trois projets retenus ont été examinés par rapport à leur impact pour atténuer les gaz à effet de serre (GES), à la durabilité de la technologie, à l’intérêt économique, à la disponibilité de la matière première et de la main-d’œuvre, entre autres.
Visiblement heureuse, le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du Développement durable, qui avait à ses côtés ses collègues de la Culture, de l’Artisanat, du Transport et de l’Industrie, a rappelé que ce concours permettra d’entretenir, d’une part, les flammes de la propriété qu’a connues Bamako l’an dernier, et d’autre part, de lutter contre l’insalubrité grandissante dans le District de Bamako qui met à mal tous les efforts du gouvernement face aux défis de l’amélioration du cadre de vie et du bien-être des populations. Voilà pourquoi elle rassuré que les trois meilleurs projets retenus par le Jury, lesquels ont été primés au cours de cette soirée artistique riche en couleur, feront l’objet d’une large promotion afin de créer une plus grande synergie autour de la lutte contre les changements climatiques.
Mme Keïta Aïda M’Bo a saisi cette occasion pour inviter les Maliens à s’impliquer davantage dans les activités de plantation d’arbres et de salubrité afin de contribuer à l’atténuation des effets du réchauffement climatique et à la protection de l’environnement.
L’éclat de l’événement a été rehaussé par les témoignages de David Sagara et de Ousmane Ag Rhissa, tous anciens ministres de l’Environnement, sur l’engagement et le dévouement de la ministre Aida M’Bo à rassembler les anciens ministres pour relever les défis liés en matière de développement durable.

Par Mohamed D. DIAWARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *