Search
vendredi 22 septembre 2017
  • :
  • :

Objectif présidentiel d’aménagement de 100 000 Ha: 1125 Ha bientôt en zone office riz Ségou

Le ministre de l’Agriculture, Dr Nango DEMBELE, en compagnie de son homologue de l’Economie et des finances, Dr Boubou CISSE, a procédé, le vendredi 4 août dernier, au lancement officiel des travaux du Projet d’appui au développement rural de Sokè 1 (PADER-S1). La cérémonie s’est déroulée à Sokè, en zone Office riz de Ségou, en présence du gouverneur de Ségou, Georges TOGO; du Directeur général de l’Office riz de Ségou, Dr Salif SANGARE ; des responsables du Projet ; des responsables des services rattachés du département de l’Agriculture ; les autorités traditionnelles et administratives de la localité.

Le Directeur général de l’Office riz, Dr Salif SANGARE, a affirmé que le PADER-S1 est un ambitieux programme financé sur le budget national à hauteur de 20 024 029 614 FCFA. Un projet qui permettra d’élever le rendement du riz de 2 tonnes à 6 tonnes à l’hectare sur les 1 125 ha en maitrise totale de l’eau; d’améliorer l’ensemble du système hydraulique des casiers de la zone de Dioro (15 167 ha) par le recalibrage du canal principal sur 16 580 mètres linéaires ; d’améliorer les conditions de vie et l’environnement des populations par la mise à leur disposition de 3 magasins et 3 parcs de vaccination en sus des 1 125 ha en maitrise totale de l’eau.
M. SANGARE a expliqué qu’il a été décidé de réaliser les travaux en deux tranches.
Une tranche ferme de 1 108 ha située en rive gauche du canal principal de Dioro à côté du village de Dougounikoro pour un montant de 12 311 092 837 FCFA et un délai d’exécution de 19 mois hors saison des pluies.
Une tranche additionnelle de 333 ha et le drain exutoire de 8 100 mètres située en rive droite du canal principal de Dioro, à côté du village de Sokè, pour un montant de 5 603 860 392 FCFA.
Le Directeur général de l’Office riz de Ségou a saisi l’occasion pour solliciter l’engagement du ministre de l’Agriculture pour l’aménagement total des 15 167 ha du complexe hydraulique de Dioro en système de maîtrise totale de l’eau pour ne plus être tributaire des aléas du climat. Aussi, a-t-il plaidé auprès du ministre de l’Economie et des finances pour le financement du gap de 3 424 029 614 FCFA afin de continuer les travaux de la tranche conditionnelle.
Pour sa part, le ministre de l’Agriculture, Dr Nango DEMBELE, a rappelé que les autorités maliennes ont placé le sous-secteur de l’Agriculture comme une priorité en octroyant 15% du budget à ce secteur. Pour ce faire, dit-il, plusieurs stratégies et programmes sont en cours. Le ministre a cité, entre autres, la stratégie nationale de développement de l’irrigation ; la stratégie nationale de développement de la riziculture ; le programme présidentiel d’aménagement hydro-agricole de 100 000 ha pour la période 2013-2018 ; le programme de mécanisation agricole ; la poursuite de la politique de subvention des intrants et des équipements agricoles.
Pour le ministre de l’Agriculture, cette volonté politique vise à garantir la souveraineté alimentaire et à faire du secteur agricole le moteur de l’économie nationale en vue d’assurer le bien-être des populations.
« Pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les conditions de changement climatique, les aménagements en maîtrise totale de l’eau deviennent incontournables », a souligné le ministre Nango DEMBELE. Avant de noter que la réalisation de ces travaux constitue la rampe de lancement tant souhaitée par l’Office riz de Ségou et ses partenaires. Des travaux qui permettront à cette structure de contribuer davantage à l’atteinte de la sécurité alimentaire et notionnelle.
Selon le Dr Nango DEMBELE, la réalisation de ces travaux d’aménagement de 1 125 ha de Sokè 1 participe de la réalisation du Programme présidentiel d’aménagement des 100 000 ha. Des aménagements qui induiront une augmentation substantielle des rendements qui passeront de 2 à 6 tonnes à l’ hectare au niveau des parcelles aménagées en système de maîtrise totale de l’eau.
Le premier coup de pelle des travaux du Projet d’appui au développement rural de sokè 1 a été donné par le ministre de l’Économie et des finances. Il a affirmé que sa présence sur le terrain avait comme objectif de voir l’état d’avancement des travaux d’aménagement du canal qui ont commencé il y a quelques mois.
Selon le Dr Boubou CISSE, ce projet permettra de changer de technique en matière d’aménagement pour passer à la maîtrise totale de l’eau pour tripler les rendements. Il a soutenu que les efforts financiers déjà faits par l’État pour le démarrage de ce projet vont bon train.

PAR MODIBO KONE
ENVOYE SPECIAL




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *