Search
dimanche 18 novembre 2018
  • :
  • :

Observation de la présidentielle: l’UE déploie une équipe de 80 agents

Suite à l’invitation du Gouvernement du Mali, l’Union européenne (UE) a déployé une Mission d’Observation électorale (MOE) pour l’élection présidentielle dont le premier tour est fixé au 29 juillet, suivi d’un éventuel second tour le 12 août 2018. Le lancement des activités de cette mission a eu lieu, hier matin à Bamako. C’était au cours d’un point de presse animé par Mme Marie-Violette CÉSAR, Chef adjointe de ladite mission, à l’Hôtel Sheraton, ACI2000.

Au terme de cette cérémonie, la MOE de l’UE a déployé, hier matin, un premier groupe de 20 observateurs de longue durée dans le pays. Ceux-ci sont venus renforcer les 9 analystes présents au Mali, depuis le 19 juin. Au total, plus de 80 observateurs de l’UE seront présents pour l’élection présidentielle le 29 juillet.
Selon Mme Marie-Violette CÉSAR, la MOE UE a pour mandat d’observer et d’analyser l’ensemble du processus électoral afin d’en réaliser une évaluation impartiale, neutre et objective. Cette analyse est basée sur les normes et engagements nationaux et internationaux souscrits par le Mali en matière d’élections démocratiques.
Deux jours après le scrutin, la MOE de l’UE présentera publiquement une déclaration préliminaire exposant ses premières conclusions sur le processus électoral. Un rapport analytique complet sera ensuite publié quelques semaines après l’élection présidentielle. Ce rapport inclura notamment des recommandations en vue des prochaines échéances électorales. Le rapport final de la MOE-UE sera présenté aux autorités et au public quelques semaines après la proclamation des résultats.
La mission d’observation électorale de l’UE est dirigée par la Chef observateur, Cécile KYENGE, membre du Parlement européen.
« Cette Mission d’Observation électorale s’inscrit dans le cadre des relations bilatérales privilégiées que l’UE entretient avec le Mali. Elle témoigne de la solidité de notre partenariat et de l’importance de notre travail commun dans le domaine du renforcement de la démocratie et de la bonne gouvernance. Elle s’inscrit également dans la continuité de notre contribution à l’observation des précédents processus électoraux présidentiels et législatifs de 2013 au Mali », a dit la conférencière.
L’élection présidentielle du 29 juillet prochain, selon l’UE, est un événement majeur pour la stabilité et la démocratie au Mali après la crise de 2012.
Le futur gouvernement aura la responsabilité de consolider les efforts pour la paix, la réconciliation et la stabilisation du pays afin que tous les citoyens maliens puissent vivre en paix et en sécurité.
Selon ses représentants, le Mali peut compter sur le soutien déterminé de l’Union européenne pour bâtir un avenir pacifique et prospère pour tous les citoyens.
Une Équipe-cadre de 9 analystes électoraux est basée à Bamako, depuis le 19 juin 2018. 20 observateurs de longue durée seront déployés à partir de ce 2 juillet dans le pays. Au total, la MOE disposera le jour du scrutin de plus de 80 observateurs issus des États membres de l’Union. La Mission observera toutes les phases du processus électoral.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *