Search
mardi 2 mars 2021
  • :
  • :

OFFICE DU NIGER: AMI N° 002 /PDG-ON DU 18 JANVIER 2021 AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

SELECTION DE CONSULTANTS PAR L’OFFICE DU NIGER POUR LA REALISATION DES ETUDES TECHNIQUES DU PROJET
D’AGRANDISSEMENT DE LA SECTION DU CANAL DU MACINA, DE LA REHABILITATION DU FALA DE BOKY WERE ET DE FAISABILITE DE 25.000 HA DANS LE KARERI EN ZONE OFFICE DU NIGER

1. Introduction :
Depuis plusieurs années, la Zone du Macina connaît beaucoup de perturbations dans les irrigations dues à l’enherbement et à l’envasement du canal adducteur du Macina, du Fala de Boky Wéré, des distributeurs de Kokry et de Boky Wéré. Cette situation résulte du faible débit actuel du système primaire du Macina (Canal du Macina et Fala de Boky Wéré) qui est de 45 m3/s contre un débit potentiel 150 m3/s.

Les répercussions d’une telle situation sont :
– l’enregistrement de temps souvent très long pour la satisfaction des appels d’eau ;
– la perturbation des irrigations par l’enregistrement de débit insuffisant ;
– les disputes des exploitants communautaires autour de la distribution de l’eau ;
– la baisse éventuelle de la production agricole.

Depuis 2008, l’Office du Niger a fait de gros investissements pour le curage du Distributeur de Boky Wéré et le Canal Principal de Kokry qui sont directement branchés au bouchon actuel (à 63 km du Point A) du Fala de Boky Wéré.

Pour consolider ces efforts, il est indispensable de réhabiliter le système primaire du Macina, fortement enherbé et comblé de sédiments, afin qu’il puisse répondre aux besoins d’eau en aval.

Les besoins d’eau actuels sur le système primaire du Macina se composent comme suit :
– Le Canal Principal de Kokry branché à Kolongo irrigue les casiers de Kokry (environ 8.400 ha), Ké-Macina (environ 4.300 ha). Le besoin d’eau de pointe est estimé à 30 m3/s ;
– Le distributeur de Boky Wéré branché à Kolongo irrigue le casier de Boky Wéré qui comptabilise 3.750ha. Le besoin de pointe est de l’ordre de 8 m3/s ;
– Les prises des partiteurs des casiers de Niaro et Makarila branchées directement sur le Fala un peu en amont de Kolongo dominent environ 3.500ha. Les besoins d’eau sont donc estimés à 7 m3/s ;
– Le périmètre de Sossé Sibila d’environ 3.000 ha à submersion contrôlée peut dériver jusqu’à 9 m3/s en période de pointe ;
– Le débit des pertes d’infiltration et d’évapotranspiration sur le parcours de 63 km du réseau primaire est estimé à 7m3/s.
En récapitulatif les besoins d’eau de nos jours sur le système primaire du Macina sont de 61m3/s.

Les besoins d’eau vont considérablement augmenter dans un futur proche par l’extension des aménagements et notamment la réalisation des projets Malibya et Projet Sucrier de Markala qui nécessitent les débits suivants :
– 130 m3/s pour les aménagements de 100.000ha à terme du projet Malibya. Ce débit serait fourni à l’aval de Kolongo ;
– 20 m3/s pour les plantations de 14.000ha de canne à sucre. Ce débit serait prélevé par pompage sur le canal du Macina à quelques kilomètres en aval du Point A.

Par ailleurs, l’Office du Niger vient d’initier un vaste Programme de développement de l’Agriculture Commerciale qui envisage l’aménagement et la mise en valeur agricole d’environ 100.000 ha de terres dans les systèmes hydrauliques du Karéri et du Kala inférieur. Dans ce programme, 50.000 ha de terres seront aménagés dans le Karéri, alimenté en eau à partir du Falla de Boky Wèrè.
Ainsi, les besoins en eau de ce nouveau bloc, estimés à environ 60 m3/s, devront être pris en compte dans l’estimation du débit à garantir par le Canal de Macina.

En définitif les besoins attendus à terme dans un futur proche s’élèveront à peu près de 150 m3/s. C’est à ce débit qu’il faudra dimensionner le système primaire du Macina. Autrement dit il faudra agrandir le canal du Macina et procéder au curage et au dragage du Fala Boky Wéré pour porter leur capacité de 75 m3/s à 150 m3/s.

C’est face à ce contexte très problématique que l’Office du Niger lance un avis de manifestation d’intérêt (AMI) sur financement du Gouvernement du Mali pour mener les études du Canal du Macina et du Fala de Boky Wèrè et l’Avant-Projet Sommaire (APS) de la réalisation du canal de Dioura et d’aménagement d’une première tranche de 25.000 ha dans le Karéri

2. Les objectifs de l’étude :

Objectif global :
– Amélioration de l’efficience hydraulique du réseau d’irrigation et augmentation du débit et des superficies irriguées dans la zone du Macina ;

Objectifs spécifiques :
– Mise à disposition des plans et du rapport d’études d’avant-projet détaillé de l’agrandissement du Canal du Macina et de réhabilitation du Fala de Boky Wéré.
– Mise à disposition du dossier d’appel d’offres des travaux de réhabilitation du canal de Macina et du Fala de Boky Wéré ;
– Mise à disposition d’un dossier de l’Avant-Projet Sommaire (APS) de la réalisation du canal de Dioura et l’aménagement d’une première tranche de 25.000 ha dans le Karéri.

3. Résultats attendus
– Le rapport d’études d’avant-projet détaillé est déposé.
– Le rapport d’évaluation environnementale et sociale est déposé.
– Le dossier d’appel d’offres des travaux est déposé ainsi qu’une demande de proposition pour le contrôle et la surveillance des travaux ;
– Le dossier de l’Avant-Projet Sommaire (APS) du canal de Dioura et de l’aménagement de la première tranche de 25.000 ha de terres dans le Karéri est déposé.

4. Localisation :
Le site se situe dans les arrondissements de Markala et de Kolongo dans la région de Ségou au Mali. L’accès se fait par la route régionale RR23 Ségou – Markala – Point A sur 50km. Les coordonnées géographiques sont 13°43’58.73»N et 6°4’45.90»O à Point A et à Kolongo.

5. Mandat du Consultant
Le Consultant a pour mandat :
– L’évaluation socioéconomique et environnementale de la zone d’étude.
– La réalisation des études d’Avant-Projet Détaillé (APD) de l’agrandissement du Canal du Macina et du Fala de Boky Wéré sur 63km.
– L’élaboration d’un dossier d’appel d’offres des travaux et d’une demande de proposition pour le contrôle et la surveillance des travaux.
– L’élaboration de l’Avant-Projet Sommaire (APS) du projet de réalisation du premier tronçon du canal de Dioura et de l’aménagement de la première tranche de 25.000 ha dans le Karéri.

Les documents disponibles pour cette étude sont :
– Les normes techniques d’aménagement à l’Office du Niger ;
– Les profils en long et en travers du réseau primaire du système hydraulique du Macina. ;
– Les dossiers de réhabilitation du casier de Boky Wéré ;
– Les relevés de plan d’eau aux droits des gros ouvrages de l’Office du Niger (annuaire hydraulique) ;
– Les côtes des repères existant dans la zone du projet ;

Description des prestations
Les prestations d’ingénierie concernent :

A. Lot 1 : Canal de Macina et Falla de Boky wèrè

Mission 1 : Étude d’impact environnemental et social ;
Mission 2 : Élaboration des études d’Avant-Projet Détaillé (APD) ;
Mission 3 : Établissement du dossier d’appel d’offres des travaux (DAO) ;
B. Lot 2 :
Elaboration d’un dossier l’Avant-Projet Sommaire (APS) incluant une évaluation de l’impact environnemental et social du projet du canal de Dioura et de l’aménagement d’une première tranche de 25.000 ha de terres dans le Karéri.

Le recrutement d’un bureau d’études devra permettre de mobiliser un pool d’experts techniques disponibles de façon permanente ou ponctuelle. L’équipe sera constituée d’experts internationaux et/ou nationaux et comprendra notamment des profils de type suivant :
– Ingénieur Génie Rural senior : Chef de mission (au moins15 ans d’expérience) ;
– Ingénieur de Génie Civil (au moins 10 ans d’expérience)
– Ingénieur Electro-mécanicien (au moins 10 ans d’expérience)
– Ingénieur spécialisé en baltimétrie (au moins 10 ans d’expérience
– Ingénieur Hydraulicien ((au moins 10 ans d’expérience) ;
– Ingénieur Topographe (au moins 10 ans d’expérience) ;
– Ingénieur Géotechnicien (au moins &à ans d’expérience) ;
– Environnementaliste senior (au moins 10 ans d’expérience) ;
– Ingénieur agroéconomiste (au moins 10 ans d’expérience) ;
– Ingénieur agronome (au moins 8 ans d’expérience) ;
– Sociologue (au moins 10 ans d’expérience)
– Juriste spécialisé en question foncière (au moins 10 ans d’expérience)
– Ingénieur pédologue (au moins 10 ans d’expérience).

6. L’Office du Niger invite les candidats admissibles à manifester leur intérêt et à fournir les services décrits ci-dessus. Les bureaux d’études intéressés doivent fournir les informations indiquant qu’ils sont qualifiés techniquement, financièrement et matériellement pour exécuter les prestations attendues (brochures, références concernant l’exécution de contrats analogues, expérience dans des conditions semblables, disponibilité et qualifications nécessaires parmi son personnel ou son réseau d’experts, moyens humains et financiers, etc.). Les critères pour l’établissement de la liste restreinte sont :

– Critère 1 : Avoir au moins quatre (04) expériences similaires (dont au moins une (01) dans la zone Office du Niger) dans les prestations d’études d’aménagements hydro agricoles et de réhabilitation de Fala ou canaux primaires, attestées par les attestations de bonne fin d’exécution, les procès-verbaux de réception définitive.

– Critère2 : disposer d’au moins une équipe d’experts composée des profils cités dans le pool et l’Acte de constitution de groupement (le cas échéant).

– Critère 3 : avoir un chiffre d’affaires moyen des trois dernières années (2017, 2018 et 2019) supérieur à 500 millions F CFA.

7. Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions de l’article 22 conflit d’intérêts du Code des Marchés Publics (décret N°2015-0604 /P-RM du 25 septembre 2015 portant Code des marchés publics et des délégations de service public) sont applicables. Les bureaux d’études pourront s’associer avec d’autres pour renforcer leurs compétences respectives et se constituer en groupement.

8. L’Office du Niger établira, sur la base des réponses au présent Avis à manifestation d’intérêt, une liste restreinte de bureaux d’études qui seront invités à soumissionner. La sélection finale se fera sur la base de la qualité technique et du montant de la proposition en accord avec les procédures édictées dans le Code des marchés de la République du Mali ci-dessus référencé.

9. La langue de soumission des dossiers est le français.

10. Les Bureaux d’Etudes intéressés par le présent Avis peuvent obtenir des informations complémentaires pendant les jours ouvrables à l’adresse ci-dessous de, 7 h 30 mn GMT à 16 45 mn GMT : « OFFICE DU NIGER – Direction Générale, Quartier administratif, Boulevard de l’indépendance, BP : 106 Ségou – Mali, Tél. (223) 21 32 02 92 FAX : (223) 21 32 01 43, smounkoro@yahoo.fr, salif_tra@yahoo.com »

Les manifestations d’intérêt doivent être déposées avec la mention « sélection des consultants par l’Office du Niger pour les études techniques du Projet d’agrandissement de la section du canal du Macina, de la réhabilitation du Fala de Boky Wèrè et de la réalisation des études de l’Avant-Projet Sommaire (APS) de la réalisation du premier tronçon du canal de Dioura et l’aménagement d’une première tranche de 25.000 ha dans le Karéri en zone Office du Niger au plus tard le mardi 23 février 2021 à 10 h 00 mn GMT, à l’adresse ci-dessous en version papier (Original et deux copies) et en version numérique sur clé USB) : « OFFICE DU NIGER – Direction Générale, Quartier administratif, Boulevard de l’Indépendance, BP : 106 Ségou – Mali, Tél. (223) 21 32 02 92 FAX : (223) 21 32 01 43 ».

11. La durée prévisionnelle d’exécution du marché est de huit (08) mois

LA DIRECTION GENERALE
DE L’OFFICE DU NIGER




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *