OIF: déclaration d’Antananarivo et résolutions

A l’issue du Sommet de Madagascar, les Chefs d’État et de gouvernement ont adopté la Déclaration d’Antananarivo et 13 résolutions thématiques.

Déclaration et annexes
– Déclaration d’Antananarivo
– Déclaration de la Xe Conférence des ONG et OSC
– Déclaration des jeunes francophones
– Annexe à la Déclaration des jeunes francophones

Résolutions
– Résolution sur les situations de crise, de sortie de crise et de consolidation de la paix dans l’espace francophone
– Résolution sur la création d’une entité au sein de l’OIF pour la promotion de l’égalité femme-homme, des droits et de l’autonomisation des femmes et des filles
– Résolution sur la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents pouvant conduire au terrorisme
– Résolution sur la formation professionnelle et technique
– Résolution sur l’énergie propre et durable pour tous en Afrique
– Résolution sur la promotion de la diversité linguistique
– Résolution sur les mariages d’enfants, les mariages précoces et les mariages forcés
– Résolution sur la décentralisation et le développement local
– Résolution Eau, Paix, Sécurité
– Résolution sur la promotion du dialogue des cultures en tant que facteur de développement durable
– Résolution Investir dans le secteur de la santé pour soutenir la croissance partagée dans l’espace francophone
– Résolution sur la sécurité routière
– Résolution sur l’économie bleue.

Section sur le Mali dans la Résolution sur les situations de crise, de sortie de crise et de consolidation de la paix dans l’espace francophone lors du XVIe Sommet de la Francophonie
XVIe Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage
Antananarivo (Madagascar), les 26 et 27 novembre 2016
– Condamnons fermement les attaques terroristes et les actes de violence qui continuent d’être perpétrés au Mali par les groupes armés non signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger;
– Exprimons aux autorités et à l’ensemble du peuple malien la solidarité de la famille francophone et les assurons de notre plein et entier soutien;
– Soutenons la mise en œuvre effective de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger et signé le 15 mai 2015 à Bamako et invitons à cet égard toutes les parties maliennes à contribuer sans réserve à sa mise en œuvre intégrale et consensuelle;
– Nous félicitons de l’adoption le 29 juin 2016 par le Conseil de sécurité des Nations Unies de la résolution 2295 prorogeant jusqu’au 30 juin 2017 le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) et renforçant ses effectifs militaires et policiers en vue de doter cette mission des capacités nécessaires à l’accomplissement de son mandat;
– Encourageons la communauté internationale à apporter son plein appui aux efforts du gouvernement malien dans le cadre du renforcement de la démocratie et de l’État de droit et réitérons la disponibilité de la Francophonie à accompagner les efforts des autorités maliennes dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord d’Alger et de la consolidation de l’État de droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *