Search
samedi 19 septembre 2020
  • :
  • :

Opération ‘’Coup de poing’’ : l’ANSSA saisit des produits périmés sur le marché

Dans le cadre de la défense de la santé des Maliens, l’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments (ANSSA) a procédé, ce lundi 27 mai 2019, à une opération ‘’coup de poing’’ dans différents marchés du district de Bamako. À cet effet, un important lot de produits impropres à la consommation a été saisi par l’ANSSA dans des magasins de stock à BABANANI. Ce contrôle a porté sur des denrées et produits alimentaires périmés et non autorisés sur des marchés du district de Bamako.

Contribuer à l’amélioration de la qualité sanitaire des denrées alimentaires de grande consommation pendant le mois de carême, tel était l’objectif d’une visite inopinée des agents de l’ANSSA sur certains marchés de la capitale ce lundi.

Selon M. Gaoussou Keita, directeur général de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments, cette visite inopinée appelée «opération coup de poing» a été organisée par l’ANSSA en collaboration avec le laboratoire national de la santé et plusieurs autres services de contrôle. Selon le Patron de l’ANSSA, les aliments de grande consommation surtout pendant cette période de ramadan étaient les cibles au cours de cette opération ‘’coup de point’’. Il s’agissait selon M. Keita, des céréales et produits dérivés, le lait et produits laitiers, les huiles et matières grasses, les boissons et eaux ; les produits transformés, reconditionnés locaux et importés ; les additifs et suppléments alimentaires qui circulent dans les marchés du district. Pour le Directeur général, ce contrôle était une manière de mettre les consommateurs à l’abri des risques sanitaires liés aux aliments. En effet, l’ANSSA et ses partenaires font en sorte que tous les produits non autorisés soient retirés sur le marché. L’occasion était bonne pour le DG, Gaoussa Keita, de demander aussi à tous ces détenteurs de produits qui n’ont pas d’autorisation sur le marché de venir à l’ANSSA pour qu’ils soient dans les normes. Parce que selon Keita, tout produit qui ne sera pas de qualité va être saisi et soumis à la destruction par l’ANSSA.

Spécifiquement pour le mois de ramadan, le directeur général de l’ANSSA a dit qu’il y avait des produits de toute nature qui convergent vers notre pays donc certains sont de qualité douteuse. C’est la raison pour laquelle, selon le DG de l’ANSSA, cette opération était organisée afin de les desceller et procéder à leur destruction. Il a enfin demandé l’aide de la population pour la réussite de cette opération.

Cette opération ‘’coup de poing’’, a pu saisi plusieurs bouteilles de boisson et JUS dont les dates de consommation étaient expirées. Pire, dans le lot, il y avait des produits qui n’avaient l’objet d’aucune autorisation.

Dans les explications de Mme Kassogué Aissata Sanogo, chargée de suivi et évaluation des activités de contrôle à l’ANSSA, la mission a eu à saisir 16 cartons de Jus de marque ‘’SAFIR’’ et jus orange. A cela s’ajoute, deux cartons de 12 bouteilles de boisson NBB. Parmi les produits saisis, elle a cité également trois casiers de jus de marque ‘’DAKA’’ de 50 ml et six cartons de jus de marque ‘’rami ‘’orange. Selon la chargée de suivi et évaluation des activités de contrôle, ces produits ont été saisis par l’ANSSA, parce que leur date de consommation est expirée. Pour terminer, Mme Kassogue Aissata Sanogo a conseillé les consommateurs de veiller sur la date de péremptions des produits vendus sur les marchés avant de les consommer. Elle a aussi invité les commerçants à vérifier les dates de fabrication et de consommation des produits avant leur commercialisation.

Pour sa part, Mme Arby Aminata Diallo, cheffe de division surveillance à l’ANSSA, a précisé que ces produits n’ont pas été saisis parce qu’ils ne sont pas de bonne qualité, mais parce que leurs dates de consommation sont dépassées. Cela veut dire que les vendeurs ont stocké les produits jusqu’au dépassement de la date de péremption. Selon Mme ARBY, quand la date de péremption est dépassée, le produit sera impropre à la consommation. Elle a montré que cette opération ne concerne pas seulement les produits périmés. Selon ARBY Aminata Diallo, il s’agit aussi de recenser tous les produits non certifiés sur les marchés du district.

PAR SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *