Search
samedi 24 octobre 2020
  • :
  • :

Opérations coups de poing ministériels

Au chapitre des mesures individuelles, le Conseil des Ministres de ce mercredi 14 octobre a procédé aux nominations suivantes :
Au chapitre du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation :
– Secrétaire Général :
Monsieur Adama SISSOUMA, Administrateur civil.
– Chef de Cabinet :
Monsieur Haminy Belco MAIGA, Gestionnaire.
– Chargé de mission :
Monsieur Almahmoud AG IBRAHIM, Communicateur.
Au chapitre du ministère des Transports et des infrastructures :
– Secrétaire Général :
Monsieur Mama DJENEPO, Administrateur civil.
– Chef de Cabinet :
Monsieur Abdoulaye Chaba SANGARE, Économiste.
– Directeur National des Routes :
Monsieur Abdoulaye DAOU, Ingénieur des Constructions civiles.
-Directeur Général de l’Agence d’Exécution des Travaux d’Entretien Routier (AGEROUTE) :
Monsieur Sékou KONTAGA, Ingénieur des Constructions civiles.
Diagnostic : le lieutenant-colonel Abdoulaye MAIGA flingue deux hauts cadres et amène dans sa musette un chargé de mission. C’est quand même impressionnant pour une mission de reconnaissance de terrain ! Colonel, on vous attend pour la grande offensive, puisque vous disposez des hommes et des munitions nécessaires.
Son homologue Makan Fily DABO, cet autre puncheur, lui, a passé à la casserole quatre cadres supérieurs de son département.
Eh oui ! Le Mali kura, ça bouffe du cadre. On les dézingue à tour de bras, pardon de conseils des ministres. Le contrat de stabilité est rompu depuis que les Ségaux ont rempli leur mission en assurant un interminable intérim. Les autres encore en poste, selon les cancaniers du bled, sont dans la ligne de mire pour une éjection imminente de leur fauteuil. Le papy prési a dit que le peuple veut des résultats et qu’il faut impérativement lui donner des résultats. En attendant de lui donner ces résultats, on lui donne des têtes et prier tous les saints du Mali pour que les nouvelles têtes qui débarquent relèvent avec brio les challenges qui se présentent. Mais quoi ! Une guerre, ça se prépare, à travers une sélection rigoureuse des hommes. Il faut vite dissiper les écrans de fumée ; parce qu’il paraît qu’il ne s’agit pas d’une chasse aux sorcières. Mais, tout va se savoir, tellement qu’il y a des fouille-merdes dans notre bled.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *