Search
mardi 11 décembre 2018
  • :
  • :

Partenariat DP World Dakar- SOS Village enfants du Mali: un projet pilote de 60 millions de FCFA à Kandiaroura

Une adduction d’eau potable sommaire équipée d’un forage en système solaire, un périmètre maraîcher, 15 latrines modernes et la réhabilitation de l’ancien forage équipé d’une pompe à motricité humaine, d’un montant de plus de 54 millions FCFA, telles sont les infrastructures, réalisées par l’entreprise DP World Dakar dans le village de Kandiaroura (commune rurale de Bendougouba, cercle de Kita). L’inauguration officielle desdits ouvrages a fait l’objet, samedi dernier, d’une grande réjouissance populaire à Kandiaroura.

La cérémonie d’inauguration était présidée par l’adjoint au préfet de Kita, Boubacar Safounè DIARRA, en présence d’une forte délégation de DP World, venue de Dakar conduite par Mme DIAW Khady, directrice des ressources humaines de DP World Dakar.
On y notait également la présence du 2e adjoint au maire de Bendougouba, Salif TOGOLA ; du représentant du président des Associations SOS Villages Enfants du Mali, Cheick Sadibou ; du chef de village, Alou DIARRA ; et pratiquement tout le village de Kandiaroura et environs.

L’historique du projet
Selon Cheick Sadibou, SOS Villages d’enfants, dans sa mission d’acteurs de la protection de l’enfance et la prévention de l’abandon d’enfants, à travers ses programmes de renforcement de la famille (PRF) entreprend divers projets pour lutter contre la pauvreté, la vulnérabilité et la marginalisation.
En effet, fort du constat que l’approvisionnement, l’accessibilité à l’eau et l’assainissement adéquat constituent un besoin fondamental et une composante essentielle de la réduction de la pauvreté, SOS Village d’enfants du Mali a mis en place un projet « Assistance en eau, hygiène et assainissement pour le bien-être des enfants et leurs familles » dans le Programme renforcement de la famille de la communauté de Kita, précisément à Kandiaoura, un de leurs villages d’intervention.
Les infrastructures réalisées à Kandiaroura comprennent un système d’adduction d’eau potable sommaire, équipé en système solaire, un château d’eau d’une capacité de 20 000 litres d’eau, 3 bornes-fontaines, un périmètre maraîcher d’un hectare, 15 latrines modernes et la réhabilitation de l’ancien forage.
Pour lui, ces ouvrages sont d’une importance capitale pour la commune de Bendougouba et d’un intérêt vital pour le village de Kandiaroura.
Il a rassuré qu’une utilisation judicieuse sera faite de ces infrastructures. Aussi, a-t-il invité les autorités locales à travailler à la rentabilité économique de ces infrastructures, pour leur durabilité, à travers la production et la transformation des légumes du périmètre maraîcher qui va contribuer à la lutte contre l’insécurité alimentaire.

Les raisons du financement
Tout en se félicitant de la réalisation de ces infrastructures pour le bien-être des populations bénéficiaires, Mme DIAW, au nom du directeur général de DP World Dakar, Alassane DIOP, a fait savoir qu’il s’agit là d’un projet communautaire pilote que DP World Dakar a à cœur de renouveler ailleurs au Mali, car le Mali et DP World Dakar, c’est une relation historique et fraternelle.
Aussi, a-t-elle soutenu, l’accès à l’eau potable et à l’assainissement est un droit inaliénable pour chaque personne.
« Voir des femmes qui faisaient 20 km à la recherche de l’eau, l’avoir aujourd’hui à portée de main, c’est extraordinaire pour le bien-être de la population de Kandiaroura », dira-t-elle.
Et le directeur commercial de renchérir ‘’DP World, présente au Mali depuis 2008, a la même histoire avec le Sénégal et le Mali ; parce qu’ayant les mêmes clients et les partenaires, donc les mêmes communautés’’.
Pour sa part, Mme Yacine, responsable du développement durable, baptisée « première fille du chef de village » a rappelé que tout est parti un 22 mai 2017 quand une délégation de DP World est passée dans ce village pour discuter avec la population des possibilités de ce projet. Au début, beaucoup de personnes doutaient de sa réalisation.
Lors d’un second passage en janvier, les responsables de DP World ont convenu qu’il s’agit d’un projet faisable et ont signé une convention avec Village SOS enfants du Mali, autour de plus de 54 millions de FCFA.
« Mais aujourd’hui à la fin du projet, les montants engagés dépassent les 60 millions FCFA, avec l’achat des kits d’hygiène distribués aux populations, les multiples séances de formations et de sensibilisations sur la gestion des ouvrages et le changement de comportement des populations », a précisé Mme Yacine.
Des comités de gestion des différentes infrastructures ont été mis en place en vue d’assurer leur durabilité. Des cotisations mensuelles, les modalités de fonctionnement, et d’autres activités ont été définies et identifiées, a-t-elle souligné.

Le satisfecit des autorités et usagers
Pour le préfet de Kita, cette cérémonie est le couronnement d’un engagement communautaire du village de Kandiaroura en faveur de leur environnement pour la préservation de la santé des populations.
« S’il y a aujourd’hui parmi les populations quelqu’un qui doit être heureux, c’est bien moi, le représentant de l’Administration, ici à Kita. Les ouvrages ainsi réalisés à Kandiaroura devraient être faits par l’Administration. Mais, comme on le dit, l’État à lui seul ne peut pas tout faire ».
La cérémonie a été marquée par des témoignages et des sketchs sur les difficultés d’accès d’eau de la population et leur joie après la réalisation de ces ouvrages.
Le préfet, le maire, le chef de village, chacun a tout d’abord remercié les deux parties, avant d’assurer du bon usage et de l’entretien des infrastructures.
DP World est un acteur majeur du commerce mondial et fait partie intégrante de la chaîne d’approvisionnement.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *