Partielles à Yorosso : la Cour constitutionnelle confirme le duel ADEMA-URD

Les candidats des partis ADEMA et URD, avec respectivement 29,91 % et 17,39 % au premier tour des élections législatives partielles de Yorosso, vont se retrouver au second tour. Ces résultats ont été confirmés, hier lundi, par la Cour constitutionnelle. C’était au siège de l’institution lors de sa traditionnelle cérémonie de proclamation de résultats définitifs.

Pour occuper le siège vacant à la suite du décès de l’honorable Dramane GOITA, constaté par la Cour constitutionnelle, il a été organisé des élections législatives partielles dans la circonscription électorale de Yorosso.

Le 1er tour de ces élections a eu lieu le 2 novembre dernier mettant en lice 13 candidats. Le parti RPM, pour l’occasion, n’a pas désigné de candidat dans l’optique de soutenir le parti Adema afin qu’il puisse récupérer le siège qu’il occupait avant le décès de l’honorable Dramane GOITA.

La Cour constitutionnelle, selon la loi, statue sur la régularité des élections et est le seul organe habilité par ailleurs à proclamer les résultats définitifs du processus des élections présidentielles et législatives au Mali.

Aussi, dans ses compétences, elle reçoit les requêtes des candidats et les traite. Mais, ses décisions ne sont susceptibles d’aucun recours.

Ainsi, pour les élections législatives partielles de Yorosso, la Cour constitutionnelle a affirmé avoir reçu une seule requête de la part du parti Convergence pour le développement du Mali (COODEM). Ladite requête introduite auprès de l’institution était relative aux suffrages accordés à certains partis politiques lors des décomptes de voix.

Après l’examen de celle-ci, la Cour a déclaré qu’elle est non fondée.

Pour le présent scrutin partiel, 87 459 électeurs étaient inscrits. Il y a eu 32 089 suffrages exprimés parmi lesquels 1 324 bulletins ont été déclarés nuls, ce qui donne 30 758 de suffrages valablement exprimés.

A l’issue du décompte, ce sont les partis politiques Adema et de l’URD, qui vont se retrouver, au second tour, puis qu’ayant enregistré les plus grands nombres de suffrages exprimés.

Au fait, leurs candidats Issa ZERBO de l’Adema et de Paul CISSE de l’URD ont eu respectivement 29,91% et 17,39% de voix valablement exprimées.

Le 2e tour de ces élections est prévu pour le 23 novembre prochain dans la circonscription électorale de Yorosso pour parachever le processus.

Ils sont suivis de la CODEM: 16,53%; de l’UDD: 11,09%; de la Sadi: 9,48%; de l’ASMA: 5,42%; de APM-Maliko: 4,92%; du PSP: 4,60%; du PDES: 3,31 % ; de l’Indépendant espoir 2014: 2,19%; du RpDM: 2,09%; de ADP-Mali: 1,59%; du parti YELEMA: 0,48%.

Considérant que les députés à l’Assemblée nationale sont élus au scrutin majoritaire à 2 tours; en effet, nul n’est élu au 1er tour s’il n’a pas obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés. Dès lors qu’il a été constaté qu’aucun des candidats n’a pu avoir la majorité requise soit 15 380 voix qui dispenseraient la tenue d’un 2è tour ainsi les candidats Issa ZERBO de l’ADEMA et de Paul CISSE de l’URD vont se retrouver au second tour pour le siège vacant à l’Assemblée nationale.

Par Sikou BAH

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *