Search
mardi 9 août 2022
  • :
  • :

Partition du pays: un général français à la manœuvre

Ce général français, chef d’état-major général de la MINUSMA, Christian Thiebault est pointé du doigt par les responsables de la Plateforme pour manœuvrer sur le terrain à la partition de notre MALIBA. En tout cas, les responsables de la Plateforme ont témoigné, le samedi dernier, au cours d’une conférence de presse, de ses nombreuses actions dans les confins du Nord tendant à diviser, vaille que vaille, notre pays.
Les responsables de la Plateforme des mouvements d’autodéfense ont animé, le samedi dernier, un point de presse, à la Maison de la presse, pour alerter le peuple malien sur la déportation en préparation par la MINUSMA dans les localités de Tabankort, Tarkint Almoustrate… dans le Nord de notre pays. La conférence était animée, au nom de la Plateforme (MAA loyaliste, CMFPR, CPA loyaliste, GATIA et MPSA) par Me Harouna TOUREH, Fadah Ag ALMAHMOUD, Oumar Ould MOHAMED, Haballah Ag HAMZATA… Ces défenseurs de la République ont expliqué, avec inquiétude, ce qui se prépare dans les zones sous contrôle de leurs combattants. Il s’agit de la signature d’un accord secret relatif à l’établissement d’une «zone temporaire de sécurité à Tabankort», le 24 janvier 2015 entre la Minusma et la Coordination des mouvements armés de l’Azawad (CMA). Désormais, cette zone occupée par les éléments du GATIA, membre de la Plateforme, doit être évacuée et laisser le champ libre à la coordination (MNLA, HCUA…). En effet, a-t-il précisé, le MNLA et ses alliés ont tenté à plusieurs reprises, sans succès, de déloger les combattants de la Plateforme. Dans ses manœuvres de mettre la Plateforme hors d’état de nuire, comme ils l’ont fait à l’armée malienne dans le Nord, la MINUSMA, à travers son chef d’état-major le général français Christian Thiébault, a signé avec le MNLA un accord d’établissement d’une zone temporaire de sécurité à Tabankort. Le dessein de ce projet, selon le porte-parole de la Plateforme, est clair : déloger par la force internationale les combattants de la Plateforme à Tabankort pour laisser le champ libre au MNLA. Heureusement, pour le moment, le projet n’a pas passé, car les populations à Gao (élèves, chauffeurs, éleveurs…) ont vigoureusement manifesté au prix de leur vie contre la partition du pays, contre le projet de recherche d’espace vital pour le MNLA. Mais, cela ne suffit pas, a prévenu le conférencier. Il faut donc, la mobilisation générale de tous les Maliens comme ils l’ont fait contre la maladie à virus Ebola. Comme ce fût en Inde, en Allemagne, en Afrique du Sud, les mêmes esprits animent certains membres influents de la MINUSMA. Il faut un bloc, un front unique, un front de résistance farouche contre les ennemis du Mali.
Si la mission MINUSMA est noble, le comportement de certains de ses chefs notamment le français Christian Thiébault est en train de créer de plus en plus le pessimiste, le doute au sein des populations du Nord qui vivent au quotidien le comportement du général Thiebault. En effet, ce général français, qui est en train de recenser ethnie par ethnie sur le terrain (localités, hameaux…) est pointé du doigt par la Plateforme pour diviser contre vents et marée notre MALIBA.
«Si ce général continue ses actions de démoralisation et de découragement des populations sur le terrain nous serons obligés de suspendre notre coopération avec la MINUSMA », a averti le porte-parole de la Plateforme.
Aussi, Me TOUREH a demandé que soit érigée une stèle à Tabankort et à Gao pour les victimes innocentes des mains de la MINUSMA.
Selon Fadah Ag ALMAHMOUD, si toutes les résolutions des Nations Unies sont pour la préservation de l’intégrité territoriale du Mali, la laïcité et le caractère républicain de l’État, il y a plusieurs dérives et déroules sur le terrain.
‘’Le général Christian Thiébault a montré sa volonté de diviser le Mali, il ne cache pas ses intentions au cours des rencontres…’’, a révélé Fahad.
Pour Haballah Ag HAMZATA, contrairement à la manipulation des médias français (Rfi et France 24), la Plateforme n’a pas pris des armes pour mourir, mais plutôt pour survivre.
‘’Ce que le général Thiébault fait est trop flagrant’’, a témoigné lui aussi.
Par Hamidou TOGO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *