Search
vendredi 29 mai 2020
  • :
  • :

Perchoir: le RPM Choisit Diarrassouba

Mamadou DIARRASSOUBA, député élu à Dioila, a été désigné, le vendredi, comme candidat du parti Rassemblement pour le Mali (RPM) à la présidence de l’Assemblée nationale, à l’issue d’une élection interne. Il a été choisi par 39 voix sur 49 votants.

Sur instruction du président du fondateur du parti, une commission d’investiture et pour le choix d’un candidat du RPM à la présidence de l’Assemble nationale a été mise en place. Elle était présidée par Bocary TRETA, président en exercice des Tisserands. Le vendredi 8 mai, à défaut pour cette commission d’arracher un consensus, une élection à l’interne a été organisée à l’intention des six candidats qui se sont déclarés en vue de les départager. Il s’agit de Issaka SIDIBE, président sortant, Moussa TIMBINE, Mamadou DIARRASSOUBA, Baber GANO, Abdoulaye COULIBALY, Abderahmane NIANG.

En effet, depuis le jeudi 7 mai, la commission a multiplié les rencontres entre les différents candidats, selon une source du parti. Mais personne ne voulait renoncer puisque chacun est resté camper sur sa position. Après plus 24 heures de conciliabule, les lignes n’ont pas bougé. L’objectif de ces rencontres était d’avoir un consensus afin d’éviter au parti une nouvelle division, explique notre source. Mais rien à faire : les démons de la division ont eu le dessus sur ceux de l’unité.

Alors, la commission a été contrainte d’aller au vote après avoir constaté l’échec des pourparlers. Ainsi, le 8 mai, les membres du bureau politique national du RPM ont été conviés à l’hôtel Maeva Palace pour l’élection du candidat du parti à la présidence de l’Assemblée nationale. C’est à l’issue de cette rencontre élective que Mamadou DIARRASSOUBA a été désigné candidat du RPM pour le perchoir. Il a obtenu 39 voix sur 49 votants, suivi de Baber GANO avec six voix.

Selon des sources de la réunion, bien avant la fin du processus de vote, Moussa TIMBINE a claqué la porte tout en affirmant qu’il ne se reconnaîtra pas les résultats de cette élection. Pour lui, la démarche est biaisée. Comme lui, nos sources précisent que Issaka SIDIBE, Moussa TIMBINE, Abdoulaye COULIBALY, Abderahmane NIANG ont aussi quitté la salle de la réunion en mettant leur candidature. Mais après Abdoulaye COULIBALY et Issaka SIDIBE ont décidé de revenir sur leur décision, tout en affirmant leur soutien à Mamadou DIARRASSOUBA, le candidat désigné par le bureau politique national.

Ce matin, la 6e législature procédera à sa session inaugurale avec à l’ordre du jour l’élection du président de l’Assemblée nationale.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *