Phase régionale de la biennale: Bamako lance ses activités

3

Le gouverneur du district a procédé, lundi dernier, au lancement officiel des activités de la phase régionale de la biennale dans la ville de Bamako. C’était au parking de la commune III, en présence de la directrice régionale de la culture de Bamako, du représentant du maire du district, des six maires des six maires de Bamako, des chefs coutumiers et religieux de la capitale, des chefs de service régionaux du district, des chefs de service de la jeunesse des six communes du district.

L’organisation de cette semaine culturelle rentre dans le cadre des préparatifs de l’édition spéciale de la biennale qui aura lieu en décembre prochain à Bamako. En effet, après un 1er report lié à la faible implication des maires, la semaine culturelle du district de Bamako a été officiellement lancée lundi dernier.
Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune III, Abdoul Kader SIDIBE, a souligné que cette semaine est une contribution à la consolidation de la paix et la cohésion sociale entre la population de la capitale. Elle constitue, selon lui, une occasion idéale de découverte de nouveaux talents en vue de la phase nationale de la biennale.
La directrice régionale de la culture de Bamako, Mme Fadima COULIBALY, a souligné que cette cérémonie rappelait le souvenir d’un rendez-vous culturel, qui au-delà du divertissement, a toujours rassemblé les jeunes, uni les cœurs et porté le nom de notre pays au-delà de ses frontières.
C’est pourquoi elle a tenu à remercier le chef de l’État (IBK) pour sa volonté inébranlable de relancer la biennale après une longue interruption à cause de la crise de 2012. Cette volonté des plus hautes autorités prouve qu’elles ont la ferme conviction de contribuer efficacement à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, a indiqué Fadima COULIBALY.
Par la relance de la biennale, a-t-elle dit, le réveil des consciences se fera, à travers les plumes de nos écrivains qui transporteront sur scène, à travers les numéros de compétition, les maux de notre société en y suggérant des solutions.
Ainsi, durant 7 jours, les Bamakois sont invités à partager avec les troupes des 6 communes du district des moments de détente, d’instruction, mais aussi de réflexions en vue d’un changement positif de comportements.
Toutes les prestations se déroulent dans la salle de conférence de l’Institut national des arts (INA). Elles porteront sur le théâtre, la danse traditionnelle, le solo de chant, de musique d’orchestre, l’exposition, ensemble instrumental.
De son côté, le gouverneur du district, Mme Sacko Aminata KANE, a souligné que cette manifestation s’inscrivait dans le cadre de la renaissance culturelle qui est une source inépuisable de valeurs de paix et de cohésion. Elle vise la cohésion et le brassage entre les jeunes de la capitale. C’est pourquoi elle a invité toutes les troupes au fair-play pendant toute la semaine.
Cette cérémonie a été marquée par la prestation de la troupe artistique du district et le défilé des 6 communes.
À noter que le gouvernorat table sur la première manche lors de la phase nationale (biennale).

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *