Search
lundi 22 octobre 2018
  • :
  • :

Des plaidoyers de Qatar Charity à Koulikoro: Jauger l’impact des œuvres de l’ONG au Mali

Une délégation de 7 membres venue de Qatar, accompagnée des responsables du Bureau malien Qatar Charity, s’est rendue, mercredi dernier, à Koulikoro, précisément à N’gabacoro-Droit, Souban, Tiétiguila et Tiénfala. Objectif : s’enquérir de l’impact des réalisations de l’ONG Qatar Charity afin de mener des plaidoyers auprès des bailleurs pour le financement d’autres projets humanitaires.

Outre l’équipe qatarie, la délégation était composée du coordinateur national de Qatar Charity, Amadou MAIGA, et ces proches collaborateurs, ainsi que des responsables d’organisations partenaires.
À N’gabacoro-Droit, première étape de la journée marathon, la délégation a rendu une visite de courtoisie à la veuve Aissata DJIBO, mère de 8 enfants. La situation critique de cette dame a été soumise en 2011 par le ministère du Développement social à l’ONG Qatar Charity pour sa prise en charge. Cette dernière a construit un logement social pour la dame sur un terrain offert par la mairie de N’gabacoro-Droit.
En plus, trois enfants de la veuve DJIBO sont parrainés par l’ONG Qatar Charity et Vie bonne. Ainsi, chaque enfant parrainé bénéficie d’une bourse trimestrielle de 52 500 FCFA et d’autres avantages.
Ainsi, apprend-on, en 2008, seulement 19 enfants étaient parrainés par Vie bonne, grâce à Qatar Charity. En 2014, le nombre d’enfants parrainés a atteint 1177 orphelins, dont 622 filles, pour un montant annuel estimé à 245 millions FCFA.
Ce chiffre, note-t-on, est appelé à évoluer d’année en année. Car l’objectif que les deux ONG humanitaires se sont fixé est le parrainage de 2 000 enfants orphelins, pour une allocation annuelle estimée à 420 millions de FCFA.
Après Ngabacoro-Droit, l’importante délégation a mis le cap sur le village de Tiètiguila, situé à une dizaine de km après la ville de Koulikoro. Dans ce village bambara, majoritairement des DIARRA, Qatar Chartity a réalisé en 2012, une école de 3 salles de classe, une direction, et des toilettes, une mosquée, un dispensaire. De nos jours, l’école, qui va de la 1re à la 6e année, compte 186 élèves, dont 98 filles et 88 garçons, selon le directeur.
Le conseiller du chef de village, Adama DIARRA, a vivement remercié les généreux donateurs pour leurs gestes hautement religieux et bénéfiques pour eux. Cependant, a-t-il fait savoir, le village souhaite avoir d’autres réalisations, notamment des salles de classe pour le second cycle et d’autres.
Ensuite, c’est sous le soleil de plomb que la délégation a fait escale à Souban, un quartier de Koulikoro. Là, elle a visité une medersa (école islamique), une réalisation des visiteurs du jour.
La visite de la journée a pris fin au domicile de la vieille Siga FANE, à Tienfala.
Cette dernière fait partie des bénéficiaires de logement social (N° 9) et d’une vache laitière, à elle offerts par Qatar Charity en 2014. Aujourd’hui, la septuagénaire, qui est physiquement bien portante, a 6 têtes de vache dans sa cour.
En effet, dans le cadre de son projet Activités génératrices de revenus (AGR), Qatar Charity a offert des vaches laitières pour appuyer les personnes démunies pour l’amélioration de leur condition de vie. Cette donation s’inscrit dans la dynamique d’atténuation de la souffrance des familles pauvres en mettant un accent particulier sur l’autonomisation de la femme et à donner une chance aux jeunes.
Partout où la délégation a passé, les bénéficiaires, constitués tous des populations et couches démunies, ont vivement remercié tous les généreux donateurs et témoigné des avantages et l’apport combien important qu’ils tirent de ces réalisations et projets. Toutes choses qui sont allées droit au cœur des visiteurs du jour. Car ont-ils rappelé, Qatar Charity, qui est une ONG créée en 1992 pour soutenir le développement des communautés dans le besoin, à travers le monde musulman, finance une grande variété d’actions caritatives, notamment les missions de secours aux victimes de catastrophes naturelles, ainsi que des programmes d’éducation et de santé publique.
Connue sous le nom de « Qatar Charitable Society », Qatar Charity est aujourd’hui l’une des plus importantes organisations caritatives du Golfe avec une représentation dans plus de 25 pays. Sa source de financement provient des Qataris.
Présente dans notre pays, depuis 1990, Qatar Charity, précise son coordinateur national, n’est associé ni de loin ni de près à un quelconque appui à un groupe islamiste terroriste ou rebelle au nord du Mali. Et Amadou MAIGA de demander à la population malienne de ne pas faire la confusion entre Qatar Charity basé à Bamako qui est leur partenaire depuis des années et le Croissant Rouge du Qatar basé au Niger.
La mission sur le terrain s’est poursuivie, hier jeudi, par la visite des œuvres de Qatar Charity à Sangarébougou.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *