Search
mardi 21 septembre 2021
  • :
  • :

Plateforme d’action commune: ‘’nul n’a le monopole du patriotisme’’

« Le Président de la Transition, le Vice-Président de la Transition, les ministres, on les voit, personne n’a renoncé à quoi que ce soit. Et c’est à nous qu’on demande de renoncer, à nous qu’on voudrait parler de patriotisme. Nous avons perdu 33 personnes, dont 20 Préfets et Sous-Préfets et 13 agents de l’Administration. Les autres corps qu’est-ce qu’ils font ? Dès qu’ils sentent une menace, ils évacuent leurs familles, pour les rejoindre après », a dit en substance le secrétaire général du SYNAC, Ousmane Christian DIARRA, qui dénie à qui que ce soit le monopole du patriotisme. Ces propos du responsable syndical devraient certainement faire écho à la trame du discours du ministre de la Refondation de l’État, chargé des relations avec les institutions, Mohamed COULIBALY qui s’est laissé aller à un petit règlement de compte, à travers de vraies fausses interrogations ou accusations : « le patriotisme a-t-il encore un sens, lorsque l’argent, le gain à tout prix, fut-il mal acquis, est devenu le maître des consciences, bousculant les règles de jeu, l’éthique, les valeurs essentielles ? Quel sens revêtent aujourd’hui les mots comme : dignité, honnêteté, intégrité, sacrifice, don de soi ou loyauté ? (…) ».
La sortie en règle de M. DIARRA pourrait être également une réponse à une campagne de discrédit ourdie dans certaines officines contre le mouvement de grève illimitée de la Plateforme d’action commune des Syndicats des Administrateurs Civils, des Collectivités Territoriales, et des Agences de Développement Régional.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *