Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Point G sans scanner: une dénonciation qui dérange

Le ministre de la Santé est venu inaugurer 7 lits de réa qui seraient offerts par la MINUSMA au Centre Covid-19 du CHU du Point «G». Disons merci à l’ancienne équipe qui avait déjà entamé le processus.
J’ai profité pour lui dire que Point «G» n’a pas de scanner depuis plus d’an. Le ministre s’est arrêté pour lire et m’écouter. Elle a dit que c’est pris en compte.
Pas du goût du Chef de cabinet DIALLO qui m’arrache mon tract. Voilà des gens, des laquais qui tombent bas alors que leurs chefs se prêtent à l’exercice.
Dire que c’est lui qui m’a appelé après ma lettre à son ancien boss demandant le retour de la réa aux patients ordinaires plutôt qu’aux seuls patients Covid-19 et qui m’a dit que le ministre me rencontrera sur ce sujet. Depuis aucun signe.
Quelques semaines plus tard, il est venu animer une réunion parlant du problème de la réa et a parlé de l’appel à la MINUSMA qu’ils ont eu à faire. Ma lettre avait donc servi à quelque chose. J’espère que ce tract servira aussi.
Pourquoi les gens sont-ils si allergiques à la contradiction ou à la protestation? Ça fait quoi de dire au ministre qu’il n’y a pas de scanner au Point G? C’est leur honte, eux qui étaient aux commandes.
Je suis fâché contre lui et j’agirai ainsi.
Bon, ici c’est ma page, qu’il vienne supprimer ce tract.
Même demain je dis: plus d’un an sans scanner au CHU du Point G.

Guida Landouré
Praticien Hospitalier et Chercheur au Point G




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *