Search
samedi 17 avril 2021
  • :
  • :

La polémique d’une grâce présidentielle

Dans le cadre de ses prérogatives présidentielles, le président de la Transition, Bah N’DAW, a accordé, ce 8 décembre 2020, des grâces collectives à 91 détenus pour le désengorgement des prisons, en raison de la Covid-19. Au regard de la situation tendue avec son lot de vols à main armée et de braquages sur les axes routiers et en même en plein cœur de Bamako, le geste suscite des interrogations et même des remous. Si le geste relève d’une prérogative du président de la République, beaucoup souhaitent que les bénéficiaires de cette grâce soient soigneusement sélectionnés. Voici votre facebookan du jour !

Dansira Dembele : Quand est-ce que la prison sur la route de Kangaba sera opérationnelle ?

Mali Héré Kodo : On ne veut pas de criminels graciés. Sidiki peut l’être.

Soumaila Bamoye Tenintao : Pendant que l’insécurité bat son record partout à Bamako et environs, le moment est inapproprié pour en libérer d’autres puisque l’autre aussi avait libéré des centaines au paravent.

Scheick Siby : Quelles incohérences dans les prises de décisions. L’insécurité est à son summum à Bamako malgré cela, on libère des détenus.

Traoré Souleymane : gracier les détenus alors que ces derniers temps les braquages ne font que se multiplier.

Presi Le Planificateur : Ce n’est pas le moment, vu l’insécurité grandissante dans la capitale. Le chef de l’État doit chercher un bon conseiller.

Boubacar Kouriba : C’est cela qui explique l’insécurité grandissante à Bamako, depuis que Ibk a gracié plus de 1000 détenus.

Mody Diawara : Vous avez oublié la fois passée où les vagabonds libérés ont semé la terreur dans la capitale.

Oumar Traore : et c’est les mêmes qui vont attaquer les gens. Vous libérez des détenus sans leur donner à travailler. Ils vont faire ce qu’ils savent faire.

Famanta Mady Hamalist : bonne idée, merci mon président.

Abdramane Kone : N’oublions pas que ça fait partir de ses prérogatives. Il accorde la grâce à qui il veut, mais c’est surtout sur un rapport de la direction pénitentiaire. Donc, arrêtez de polémiquer sur des sujets sans importance. Ici, il n’y a aucune incohérence, nous voulons avancer, laissez-nous travailler.

Dieudonné Kassogué : Le niveau de la criminalité à Bamako est élevé en fin d’année…
J’espère que les transférées équitablement entre les départements de détention étaient la bonne manière de les sauver de la Covid-19.

Mamadou Dembele : En termes de contamination au Mali, en prison, on est plus protégé qu’en dehors. Ou bien tout simplement, les autres pays le font donc on les imite.

Demba Gadiaga : Pas de grâce pour les assassins.

Youssouf Dembélé : On va espérer qu’il n’y est pas de braqueurs ou voleurs de motos parmi eux.

BT Traoré : C’est pour qu’ils puissent baraquer encore mieux les pauvres citoyens.

Alassane Diarra : Si on pouvait connaître cette liste, ce serait mieux.

Ali Konate : J’espère que Togola fait partis !!!

Papou Dembele : qu’il prenne les mesures strictes pour arrêter l’augmentation des cas de braquages.

Bréhima Coulibaly : C’est grave. La situation sécuritaire des personnes et leurs biens s’aggrave, à cause des détenus graciés, par IBK. Je crois qu’il ne devait pas faire les mêmes erreurs.

Tounkaranké Aventurier : Attention à certains détenus multirécidivistes qui, une fois dehors, reviennent au galop à la prison.

Modibo Diabaté : C’est le comble.

Ali Berthe : La logique aurait voulu que vous libériez les détenus de Sam l aigri et Sylimane le vengeur.

Albadia Wangaro Djitteye : Libérez Bakary Togola.

Modibo Ibrahim Traore : le braquage, l’insécurité ne finissent jamais au Mali, à cause des décisions pareilles.

Mimi Sissoko : Ha, peut-être, ils vont libérer le clan Sidiki Diabaté.

Bantan Keita : Ils sont quels genres de détenus.

Sidiki Goïta : Il ne faut pas gracier les criminels financiers hein.

Mariam Kouyaté : Quelles sont les conditions de cette grâce ??

Ibrahim Kone : Impunité zéro !

Libërty Bendjo Negue : Sidiki Diabaté fait partie, c’est sûr !

Cheick Moussa Bah : Ça, c’est une mauvaise décision
Yacouba DOUMBIA : Lutte contre Covid19 : Grâce présidentielle accordée à 91 prisonniers.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *