Search
mardi 21 mai 2019
  • :
  • :

Politique : Nouhoum Togo quitte le PDES

L’un des responsables du parti des héritiers de l’ancien président Amadou Toumani TOURE, Nouhoum TOGO, a claqué la porte du Parti pour le développement économique et la solidarité (PDES). L’intéressé a lui-même partagé la nouvelle sur sa page Facebook avec sa lettre de démission, à l’appui. La décision serait liée au revirement de position du PDES, de parti de l’opposition, pour faire allégeance au pouvoir avec la signature de l’accord politique le jeudi 2 mai.

Déjà, la frustration au sein du parti PDES après la signature de l’Accord politique, le jeudi dernier, à la Primature avec le départ de Nouhoum TOGO. Hier, ce responsable politique et membre du Cabinet du chef de file de l’opposition a pris la décision de prendre ses distances du parti PDES, dont il est l’un des fondateurs.

Dans une lettre adressée au président du parti, Djibril TALL, il écrit : « Cette décision est motivée par des raisons personnelles et d’éthique et de cohérence politique et par le respect des principes d’honneur et de dignité qui sous-tendent mon éducation ».

« Cette décision témoigne de ma vision politique et de ma sincérité dans une lutte que nous avions menée ensemble tout au long de ces années. Aujourd’hui, je ne me reconnais plus dans le chemin emprunté par les responsables du parti », a-t-il ajouté.

Enfin, avant de remercier tous les militants du PDES, il a dit mesurer l’ampleur de sa décision et en assure toute l’entière responsabilité.

Dans sa correspondance au président du PDES, M. TOGO ne précise nulle part les raisons personnelles dites d’éthique évoquées plus haut. Mais, selon plusieurs observateurs, la décision est beaucoup plus liée au revirement de position du PDES avec la signature de l’accord politique.

Or, la position de Nouhoum TOGO était claire. Il était contre la signature de ce document de partage de responsabilité ou de gâteau, à l’image de plusieurs responsables du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) dont PDES était membre.

Sans le respect des conditions posées par le directoire du FSD, toute entrée dans un gouvernement du régime d’IBK est suicidaire, nous répétait, sans cesse M. TOGO.

Aussi, dans sa note de décision, M. Nouhoum TOGO ne précise pas non plutôt sa destination politique. Sur le sujet, nous avons tenté de le rejoindre en vain.    

Depuis quelques jours, ce parti n’arrive pas à conserver son unité et sa cohésion. En effet, lors de l’élection présidentielle de 2018, le parti a été fortement divisé entre la majorité présidentielle et l’opposition par la naissance de deux clans : le clan Dybassi et celui de Tall.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *