Poste de Secrétaire général: le conseil de sécurité recommande Antonio Guterres

14

Réuni à huis clos, le Conseil de sécurité a adopté jeudi à l’unanimité une résolution recommandant à l’Assemblée générale la nomination d’António Guterres au poste de Secrétaire général.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a choisi jeudi, lors d’un vote par acclamation, de recommander l’ancien Premier ministre Portugais António Guterres, au poste de Secrétaire général de l’Organisation pour succéder à Ban Ki-moon à partir du 1er janvier 2017.
« Le Conseil de sécurité, ayant examiné la question de la recommandation relative à la nomination du Secrétaire général, recommande à l’Assemblée générale de nommer M. António Guterres comme Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies pour un mandat courant du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2021 », a dit le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre, Vitaly Churkin, lors d’un point de presse à l’issue de ce vote qui s’est déroulé à huis-clos.
M. Churkin avait annoncé mercredi que M. Guterres était «clairement le favori» à l’issue d’un sixième vote indicatif organisé par le Conseil.
Le choix du Conseil de sécurité va être transmis à l’Assemblée générale des Nations Unies, qui approuvera ce choix par acclamation ou procédera à un vote.
Agé de 67 ans, M. Guterres a été le Premier ministre du Portugal de 1995 à 2002 et le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés de juin 2005 à décembre 2015.
Quelques heures avant le vote du Conseil, l’actuel Secrétaire général Ban Ki-moon, en visite à Rome, en Italie, a estimé que la sélection prévue de M. Guterres était « un choix excellent».
« Nous avons travaillé en étroite collaboration au cours de son long et exceptionnel mandat à la tête du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Il a montré une profonde compassion pour les millions de personnes qui ont été forcées de quitter leurs maisons », a dit M. Ban lors d’un point de presse.
« Son expérience passée en tant que Premier ministre du Portugal, sa grande connaissance des affaires du monde et sa vive intelligence lui seront très utiles pour diriger les Nations Unies dans une période cruciale », a-t-il ajouté.
Outre M. Guterres, douze autres candidats ont été ou étaient en lice pour remplacer l’actuel Secrétaire général. Trois candidats avaient retiré leur candidature.
Les candidats ont tous pris part à des dialogues informels publics organisés par l’Assemblée générale des Nations Unies, une nouveauté dans le processus de sélection du Secrétaire général.
Jusqu’à présent, les huit précédents Secrétaires généraux que l’ONU a eus en 70 ans d’existence ont tous été sélectionnés par les 15 membres dans le cadre d’un processus relativement fermé.

Par Mohamed D. DIAWARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *