Search
dimanche 19 août 2018
  • :
  • :

Première édition du SIAMA: IBK salue le professionnalisme des artisans malien

Plus de 800 stands sont déjà vendus et plus de 1000 exposants participant, la première édition du SIAMA est bien partie pour combler les attentes des hautes autorités et les organisateurs de l’événement. La coupure symbolique du ruban consacrant l’ouverture officielle du Salon a été faite le samedi par le Président de la république, au Parc des expositions de Bamako.

Le Maroc est l’invité d’honneur du 1er Salon international de l’artisanat du Mali (Siama) qui a ouvert ses portes samedi à Bamako, en présence du Président Ibrahim Boubacar Keïta. Le SIAMA est organisé par le Gouvernement du Mali à travers le ministère de l’Artisanat et du Tourisme en partenariat avec l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers du Mali.
Le thème pour cette première édition est :  » L’Artisanat, facteur de cohésion sociale et levier du développement durable ». A cette occasion, le chef de l’Etat, accompagné d’une délégation marocaine conduite par le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale, Mohamed Sajid a visité les différents stands de ce salon dont celui du Royaume qui met en avant l’authenticité, le savoir-faire, la richesse du patrimoine culturel et la diversité des produits de l’artisanat marocain.
Le pavillon marocain, qui a émerveillé les officiels et le public venus très nombreux, offre un échantillon de la finesse et de la dextérité de l’artisan du Royaume et expose des articles de l’artisanat qui reflètent la beauté et le raffinement de cet art ancestral, notamment des habits traditionnels et des articles de décoration.
Dans l’interview qu’il a accordée à la presse après la coupure symbolique du ruban d’ouverture, et la visite guidée des Stands, le chef de l’Etat a indiqué que cet évènement célèbre l’amitié maroco-malienne conforme à la géographie, à l’histoire, à l’anthropologie et aux relations culturelle et cultuelle, tout en adressant ses chaleureux remerciements à SM le Roi Mohammed VI et au Royaume du Maroc.
Il a salué le sérieux, le professionnalisme des artisans maliens qui ont pu présenter des œuvres d’actualité au delà des œuvres contemporaines qui intègrent le passé du Mali, le présent du Mali et qui nous projettent vers l’avenir.
 » Nous contribuerons aux efforts à faire pour que les artisans maliens aient les meilleurs outils, performants qui lui conviennent » a insisté le Chef de l’Etat.
Pour sa part, la ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Nina Wallet Intallou a souligné que le gouvernement malien, conscient que l’artisanat constitue un véritable pilier de développement et un facteur de cohésion sociale au pays, a fait de ce secteur une priorité pour atteindre la croissance socio-économique, notant que le Siama se veut un espace dédié aux artisans pour l’échange et la découverte des produits attractifs, authentiques et diversifiés.
De son côté, M. Sajid a mis l’accent sur la participation distinguée du Maroc à ce Salon, se félicitant au passage de l’histoire commune, du patrimoine culturel et artisanal ainsi que des valeurs partagées entre le Maroc et le Mali.
Ce dernier a eu à la mi-journée au siège du département malien de l’Artisanat et du Tourisme des entretiens avec Mme Intallou axés sur les moyens de booster la coopération entre les deux pays dans les domaines du tourisme et de l’artisanat.
Selon les organisateurs, le Siama dont la cérémonie d’ouverture a été marquée également par la présence du Premier ministre, Chef du Gouvernement, du représentant de L’UEMOA, des Ambassadeurs du corps diplomatique, des ministres Guinéens et Nigériens de l’Artisanat et du Tourisme, des représentants de l’Organisation Africaine pour l’Artisanat , les Représentants des Olympiades des Arts et métiers de la France , des délégations des pays exposants dont le Gabon, le Zimbabwe, en plus des pays côtiers et pays limitrophes du Mali, est le premier rendez-vous avec les acteurs du secteur en provenance du monde entier et va insuffler une dynamique de renouveau à l’artisanat au Mali.
Le salon (18 au 26 novembre), qui connait la participation de plusieurs centaines d’artisans du Mali et du monde, est un cadre de promotion du génie et de la créativité, un espace d’ouverture sur d’autres marchés et une opportunité de création d’emplois.

Par Mohamed D. DIAWARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *