Search
lundi 19 août 2019
  • :
  • :

Préparatifs du dialogue inclusif: le Triumvirat fait le point

Après leur installation officielle, le 25 juin 2019, les membres du Triumvirat chargés de conduire le dialogue politique inclusif au Mali étaient face à la presse, ce mercredi 17 juillet 2019, dans la salle de conférence du Médiateur de la République. L’objectif de cette sortie médiatique était de faire le point des préparatifs du dialogue inclusif.

Cette conférence de presse était animée par le Pr Baba Akhib HAIDARA, Médiateur de la République, qui avait à ses côtés Ousmane Issoufi MAIGA, ancien Premier ministre et Aminata Dramane TRAORE, ancien ministre. On notait également la présence de l’Ambassadeur Cheick Sidi DIARRA, membre du Comité d’organisation pour la préparation matérielle et scientifique du dialogue politique.

Dans son exposé liminaire, le Pr Baba Akhib HAIDARA a souligné que cette rencontre avait pour but de montrer à l’opinion nationale et internationale que le dialogue politique inclusif annoncé par le président de la République se prépare, conformément au mandat assigné aux membres du triumvirat.

Il s’agissait de restituer les grandes lignes des activités déjà réalisées ainsi que celles en cours en vue d’atteindre les objectifs. Sur la base des directives données par le président de la république, le triumvirat, a-t-il fait savoir, doit s’atteler à 10 tâches principales. Dans cette phase de préparation du dialogue, le triumvirat, selon le conférencier, s’est intéressé à deux tâches. En vue d’assurer l’inclusivité du dialogue, le triumvirat a tenu à rencontrer toutes les forces vives de la nation afin de recueillir leurs préoccupations et propositions.

« Nous avons envoyé des correspondances à toutes les entités et nous avons rencontré les uns et les autres. Pour les anciens chefs d’État, par respect à leur rang, nous avons demandé des audiences », a dit le Pr HAÏDARA.

En dehors des chefs d’État, le triumvirat va aussi rencontrer les anciens premiers ministres, les chefs des institutions et de partis politiques ainsi que des personnalités de la société civile, etc.

A la suit cette intervention, l’ancien Premier ministre, Ousmane Issoufi MAIGA, a rappelé que le triumvirat a été officiellement installé par le président de la république, le 25 juin 2019. Lors de cette cérémonie, a-t-il fait savoir, le chef de l’État a donné une feuille de route aux facilitateurs qui retrace les objectifs et les missions. Il a insisté sur l’importance du dans le cadre de ce dialogue, les enfants du pays puissent se parler, dialoguer, se donner des idées, apportées leurs observations pour qu’on puisse aboutir à une solution consensuelle afin que notre pays sorte de ce gouffre profond. Il a tenu à rappeler que le pays traverse une crise institutionnelle qui n’a que trop duré.

« Nous avons été choisi parmi tant d’autres Maliens, nous ne sommes pas certainement les meilleurs, mais il faire un choix et le choix s’est porté sur nous », s’est défendu l’ancien premier ministre. De son avis, il s’agit pour les facilitateurs d’organiser les choses de manière à permettre au Malien lambda de s’exprimer pour que le débat soit fructueux. Il a profité de l’occasion pour inviter les hommes de médias à œuvrer de manière citoyenne pour que tous les Maliens puissent se parler pour que de manière endogène et inclusif l’on puisse trouver une sortie de crise.

« Notre rôle de n’est pas de juger, mais de faciliter ce débat entre des Maliens », a-t-il dit. Avant d’ajouter qu’il était important que tout cela se passe dans la convivialité.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *