Présidence du CNJ-Mali en Commune II: Cheick Tidiane Sangho dévoile ses ambitions

6

Cheick Tidiane SANGHO a animé, samedi dernier, un point de presse pour officialiser sa candidature au poste de président du Conseil communal des jeunes en Commune II du District de Bamako ; tout en dévoilant ses grandes ambitions pour les jeunes de la commune. C’était au centre secondaire d’état civil de Bakaribougou en présence de plusieurs jeunes qui partagent sa vision.

D’entrée de jeu, le candidat Cheik Tidiane SANGHO a rappelé que le contexte national et international est marqué par l’implication des jeunes au niveau des instances de gestions des Etats. Et que les jeunes demeurent un levier incontournable pour le développement de tout pays en ce sens qu’ils représentent plus de 65% de la population mondiale et avoisinent les 75% de la population dans notre pays.
Cheick Tidiane SANGHO a justifié sa candidature pour la présidence du Conseil communal des jeunes de la commune IV, pour apporter sa pierre au développement de sa commune et insuffler une dynamique de leadership en milieu jeune.
«La jeunesse malienne en général, et particulièrement celle de la Commune II du District de Bamako, est caractérisée par une démission de la vie de la Commune. À mon avis, cela est un péché qui doit être corrigé. La jeunesse reste une alternative objective pour un changement sociétal conséquent. Et l’émergence d’un nouveau modèle de jeunes citoyens actifs et dynamiques à l’image des enjeux de la Commune et du Mali s’impose avec acuité», a affirmé le candidat SANGHO.
Le candidat dit noter que c’est conscient des enjeux qui pèse sur sa commune du côté des jeunes, qu’il s’est engagé à conquérir la présidence du CNJ local pour contribuer à forger un citoyen engagé, actif et ayant un sens élevé du leadership et du développement en général.
Il estime que son expérience et son expertise pour avoir dirigé le bureau de l’AEEM de la FSJP et présidé plusieurs associations et mouvements de jeunes sont des atouts en sa faveur pour ce challenge qui s’annonce enrichissant.
« Ma candidature se justifie à plusieurs égards, notamment mon expérience et mon expertise associative ; mon sens élevé du leadership et de l’engagement citoyen ; mon combat pour l’implication des jeunes dans la gestion des affaires de la cité et mon souhait de voir la jeunesse comme rempart du peuple malien », a souligné Cheick Tidiane SANGHO.
Le conférencier a rassuré qu’une fois au commande du CNJ de la Commune II, il mettra tout en œuvre pour un changement positif avec comme chef de peloton la jeunesse ; permettre la réalisation de projets au profit des jeunes tout en tenant compte de l’intérêt général ; permettre aux jeunes de participer activement et de façon citoyenne à la vie de la commune ; permettre aux jeunes de comprendre le fonctionnement, la gestion et le rôle de la collectivité ; et de faire de la jeunesse un levier de développement communal incontournable.
Aussi, le candidat s’est dit prêt à mettre en place des projets ; à amener les jeunes à donner leur avis sur la vie locale ; à communiquer régulièrement sur les actions du Conseil local auprès des autres jeunes ; à faire connaitre aux jeunes les différents services de la commune, à leur expliquer les rôles des élus ; amener les jeunes à être des acteurs du changement ; à les outiller avec des sessions de renforcement de capacités et à les former sur les systèmes de contrôle de l’Etat au niveau local.

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *