Search
lundi 17 décembre 2018
  • :
  • :

Présidentielle 2018: la CERJ ouvre le débat avec les candidats sur leur programme

Comme en 2013, la Coalition des associations des jeunes pour la renaissance (CARJ) prévoit des rencontres d’échanges avec des candidats à la présidentielle de 2018 autour de leur programme de gouvernance. La nouvelle a été donnée par le président de la CARJ, Sidaty TOURE en marge d’une conférence qu’il a animée le dimanche dernier.

La conférence de presse s’est déroulée en présence de plusieurs responsables et membres de l’association. Selon le président Sidaty TOURE, l’objet de la conférence de presse était d’informer sur la tenue d’une série de rencontres avec des candidats à la présidentielle de 2018, autour de leur programme de gouvernance qu’ils proposent au peuple. Cette rencontre, qu’il est convenue d’appeler ‘’Tribune vis-à-vis’’, se fera sous forme de conférences-débats à auxquelles seront conviées de centaines de jeunes et d’autres couches de la société, a précisé M. TOURE. «C’est un cadre d’échanges directs qui permettra aux jeunes d’être l’écoute des candidats, leur poser des questions sur leurs projets de société et surtout d’échanger sur l’avenir du pays », a-t-il expliqué, tout en rappelant qu’en 2013, a tenu les mêmes cadres l’association conformément à ses objectifs. Rappelant l’expérience de la présidentielle passée, il a déploré le faible intérêt des candidats à participer aux débats avec des électeurs et surtout des jeunes. «Ils donnent l’impression de fuir les échanges sur leur programme de gouvernance», a-t-il déduit. Or, pense-t-il, l’ancrage démocratique oblige les débats et les échanges.
Cependant il espère que, contrairement à 2013, les candidats vont accepter de participer à cet exercice en venant répondre aux préoccupations du peuple. Mais déjà, à part quelques candidats comme Harouna SANKARE sur les 24 en lice, la Coalition attend toujours l’accord des autres prétendants à Koulouba. « Nous avons adressé une correspondance à tous les candidats. Nous estimons que c’est notre partition au débat national. Mieux qu’un débat, c’est aussi une opportunité pour les candidats de convaincre des électeurs indécis à voter pour eux. Le cadre éclairera les membres des trente associations de la coalition et tous les autres dans leur choix. Il les permettra d’identifier et d’élire le candidat capable d’apporter le changement et sortir du pays de sa crise multidimensionnelle», a déclaré M. TOURE. Hormis la mission d’information et de sensibilisation, la Coalition ne vise aucun autre intérêt, a assuré M. TOURE en levant toute équivoque sur une quelconque tentative d’orienter ou de mobiliser l’électorat pour tel ou tel candidat. Auparavant, le conférencier avait rappelé que son association a été créée en et est composée de plus d’une trentaine de regroupement de jeunes du Mali. Ses objectifs visent à renforcer le débat démocratique en créant un cadre d’échanges entre les hommes politiques et la population ainsi que de permettre aux jeunes de prendre connaissance du contenu des programmes de gouvernance des candidats à la présidentielle.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *